#SkinBodyguard - Protection peau sèche, déshydratée Grand froid : soin, crème Visage + Mains

Allez au contenu Allez à la navigation

Protégez votre corps du froid avec Atoderm
#SkinBodyguard
Prenez soin de votre peau et traversez l'hiver dans les meilleures conditions grâce aux conseils experts BIODERMA
Cliquez sur les étapes pour découvrir chaque épisode
  1. Novembre
  2. Décembre
  3. Janvier
  4. Février
 
Épisode 6
Bienvenue en Laponie… et en conditions extrêmes !

La capitale de la Laponie finlandaise, Rovaniemi, se situe juste sur le cercle polaire. C’est là que les Rosemont (voir Episode 4) sont arrivés : le thermomètre affiche -10°C, la neige recouvre tout et le soleil illumine les grandes étendues boréales à perte de vue…
C’est le paradis blanc de nos rêves d’enfant, le pays magique de neige et de glace où le père Noël a élu domicile avec ses rennes !

Comment ça se passe dans la peau ?

L’arrivée a été un choc pour toute la famille, même si le froid sec continental n’est finalement pas aussi pénétrant que l’on peut le redouter. Sauf si le vent polaire s’en mêle bien sûr ! Frissons, sensation de l’air glacial sur le visage… Chacun ressent très vite l’importance de protéger chaque centimètre carré de peau.

Ici encore plus qu’ailleurs, le manque d’ensoleillement en hiver a un impact sur « l’horloge interne » de l’organisme. Nos rythmes circadiens, pilotés par l’alternance jour-nuit, contrôlent aussi le fonctionnement de la peau : gestion de la température, transpiration, production de sébum, régénération cellulaire…

L’avis du dermato
Dr Isabelle Baratte, Dermatologue attachée aux Hospices Civils de Lyon

« En cas de grand froid et d’air sec, il faut boire pour limiter la déshydratation (voir Episode 1). Evidemment, une peau en bon état réagira mieux qu’une peau déjà sèche, où l’évaporation de l’eau peut devenir problématique. Ensuite, je conseille surtout de mettre une barrière physique de protection de la peau, en particulier des extrémités pour éviter les engelures. Sur les parties qui ne peuvent pas être protégées par des vêtements, une crème très riche fera interface avec l’air froid. Enfin, il faut surveiller la couleur de la peau qui est un bon signal d’alerte. A l’extérieur, il arrive souvent que les extrémités deviennent blanches car le sang se retire pour irriguer en priorité les organes vitaux. C’est le moment de rentrer au chaud. Une fois à l’intérieur, la peau devient toute rouge, c’est bon signe car la circulation sanguine se rétablit ! »

Notre recommandation produits

24h d'hydratation et confort immédiat dès la douche

CorpsVisageAdultesEnfantsBébés

Nouveau nom

Le soin intensément anti-démangeaisons et réparateur. Ultra-apaisant - Ultra-Nourrissant

VisageCorpsAdultesEnfantsBébés

Atoderm Crème

Le soin quotidien ultra-nourrissant et protecteur

VisageCorpsAdultesEnfantsBébés

En hiver, la peau est plus sensible et irritée, ce qui se traduit par une augmentation des inflammations cutanées de 10 %* par rapport à l’automne. L’utilisation d’un produit hydratant diminue ce ratio en cas de sécheresse hivernale.
 

*Kikushi, K., Kobayashi, H., Hirao, T., Ito, A., Takahashi, H., & Tagami, H., (2002). Improvement of mild inflammatory changes of the facial skin induced by winter environment with daily applications of a moisturizing cream. A half-side test of biophysical skin parameters, cytokine expression pattern and the formation of cornified envelope. Dermatology (Basel, Switzerland), 207(3), 269-275.

Mémo

Longue ou courte ? La durée de l’exposition au
grand froid compte beaucoup ! Rien à voir entre 5 minutes de marche en ville jusqu’au métro et les personnes qui travaillent en extérieur toute la journée… Il faut être très vigilant en cas de longue période dehors, bien s’équiper
(voir Episode 2) et surveiller tout particulièrement les extrémités. Attention aux enfants, lorsqu’ils jouent au parc ou à la montagne ils n’ont pas conscience du froid !

90 %** des personnes atopiques (voir Episode 5) sont porteuses du staphylocoque doré ! Les peaux
atopiques sont particulièrement sensibles à l’humidité. Ainsi, la transpiration peut aggraver l’eczéma à cause de la macération. Les plaques rouges se développent d’ailleurs souvent dans les zones de plis, plus humides, très appréciées des bactéries.

** Yuumi Nakamura, Jon Oscherwitz, Kemp B. Cease, Susana M. Chan, Raul Muñoz-Planillo, Mizuho Hasegawa –  Nature Oct 30, 2013

Sondage

Diriez-vous que votre peau est sensible au froid ?

Astuces & Conseils pratiques

Nous l’avons tous expérimentée un jour en hiver : une sensation douloureuse intense dans les doigts ou à l’extrémité des oreilles lorsqu’ils se réchauffent, après avoir été engourdis par le froid.
 

Elle est due au rétablissement de la circulation du sang. Pour l’éviter, il faut hydrater ses mains avec une bonne crème, porter des gants et faire de légers massages pour accélérer le réchauffement.
 

Le mauvais réflexe à éviter absolument : mettre ses mains sous l’eau chaude, car le choc thermique entraîne une explosion des vaisseaux sanguins et l’installation de rougeurs en surface de mains.

 

 
Découvrez l'épisode 7

C’est du sport
pour la peau !