#SkinBodyguard - Peau sensible au froid, que faire ? Peau sèche, abîmée et réactive. Irritation + rougeur

Allez au contenu Allez à la navigation

Protégez votre corps du froid avec Atoderm
#SkinBodyguard
Prenez soin de votre peau et traversez l'hiver dans les meilleures conditions grâce aux conseils experts BIODERMA
Cliquez sur les étapes pour découvrir chaque épisode
  1. Novembre
  2. Décembre
  3. Janvier
  4. Février
 
Épisode 3
Fait d’hiver

L’hiver met notre peau à rude épreuve ! Le froid, la sécheresse de l’air, le manque de lumière et le vent fragilisent l’épiderme, surtout sur les zones les plus exposées, mains et lèvres.
La régulation thermique est plus difficile avec l’alternance chaud-froid, en passant de l’intérieur à l’extérieur.

Comment ça se passe dans la peau ?

Véritable choc, les effets du froid sur les mécanismes biologiques de la peau ont été très bien mis en évidence par les scientifiques.
Tout comme les animaux hibernent, la peau fonctionne au ralenti. Tout l’équilibre de l’épiderme est altéré, avec une perte à la fois en eau et en «bon» gras.

Le froid sec augmente la déshydratation cutanée, la sécrétion de sébum diminue. Les lipides formant le ciment intercornéocytaire, qui assure la cohésion des cellules cutanées, aussi. La peau est moins imperméable, elle s’affine. Parallèlement, le processus naturel de desquamation est perturbé (voir épisode 2), les rougeurs et irritations apparaissent, tous les symptômes de la peau sèche sont réunis.

Il faut donc protéger ou restaurer son film protecteur.

L’avis du dermato
Dr Isabelle Baratte, Dermatologue attachée aux Hospices Civils de Lyon

« On peut anticiper le froid de l’hiver ! Je conseille à mes patients d’adapter leur routine, en utilisant toujours les bons produits d’hygiène (voir épisode 1) mais en choisissant des soins à la texture plus riche. L’idée étant de compenser la perte en eau et en lipides liée au froid et de préserver la barrière cutanée, spécialement si on habite en montagne ou si on doit y séjourner. Les peaux sèches et atopiques peuvent aussi prendre des compléments alimentaires.»

 

Notre recommandation produits

24h d'hydratation et confort immédiat dès la douche

CorpsVisageAdultesEnfantsBébés

Nouveau nom

L'hygiène quotidienne nutri-protectrice qui prévient du dessèchement cutané

CorpsVisageAdultesEnfantsBébés

Atoderm Crème

Le soin quotidien ultra-nourrissant et protecteur

VisageCorpsAdultesEnfantsBébés

-40%, c’est la perte de céramides (une catégorie de lipides) de la peau des mains et des jambes pendant l’hiver, en comparaison du printemps et de l’été, selon les études*. Moins riches en gras, l’épiderme ne fait plus barrière et retient moins bien l’eau. Et la sécheresse cutanée s’aggrave encore davantage…
 

*Rogers, J., Harding, C., Mayo, A., Banks, J., & Rawlings, A. (1996). Stratum Corneum lipids : the effect of ageing and the seasons. Archives of dermatological research, 288(12), 765-770 / Verdier-Sévrain, S., & Bonté, F., (2007). Skin hydration : a review on its molecular mechanisms. Journal of cosmetic dermatology, 6(2), 75-82

Mémo

Dès les premiers froids, on suit la météo de la peau et on change d’habitudes à la salle de bain, même si on a la peau grasse !

  • Même s’il fait froid, pas d’eau trop chaude pour le bain
    ou la douche : 34-35°C max. Oui, ce n’est pas beaucoup, 
    mais votre peau vous remerciera !
  • Ne restez pas trop longtemps sous l’eau,
    surtout en cas de peau sèche.
    En même temps, à 35°C, on ne s’éternise pas…
  • Utilisez des produits lavants doux sans savon,
    surgraissants et non-irritants pour le corps.
  • Nourrissez votre épiderme juste après la toilette
    avec des soins plus riches pour compenser
    la perte en eau et en lipides.
  • Gant de crin et brosses décapantes interdites !

Dès que la température extérieure atteint 3 ou 4 ° C, la peau craquèle, car les lipides qui assurent la cohésion des cellules figent**. La construction « briques + ciment » de l’épiderme peut donc fissurer.

**Magazine Glamour janvier 2015

Sondage

Avez-vous le réflexe de changer votre routine de soin en hiver ?

Astuces & Conseils pratiques

Très importante pour fixer le calcium, la vitamine D est synthétisée par l’intermédiaire de la peau grâce à la lumière du soleil. Problème, elle manque souvent en hiver ! Pour éviter les carences, il faut compenser par l’alimentation en mettant les poissons gras riches en vitamine D au menu : sardine, saumon, maquereau, hareng… Ça marche, la preuve, les Suédois* et les Norvégiens sont moins carencés que les Français et pourtant, leur ensoleillement est plus faible ! Leurs habitudes alimentaires font la différence…


*International Osteoporosis Foundation : 
www.iofbonehealth.org/facts-and-statistics/vitamin-d-studies-map

 
Découvrez l'épisode 4

Le grand départ pour le grand froid