#FashionLovesBioderma - « La Mode dans la peau » par Olivier Nicklaus

Allez au contenu Allez à la navigation

04 Mars 2015

« La Mode dans la peau » par Olivier Nicklaus

Regards croisés sur la frénésie subie par la peau pendant la Fashion Week

BIODERMA fait appel au réalisateur Olivier Nicklaus pour un web documentaire sur le torture-test subi par la peau des mannequins pendant la Fashion Week. Regards croisés d’un mannequin et d’une make-up artist sur l’importance d’une étape simple mais essentielle : le démaquillage.

BIODERMA dans les coulisses de la mode

C’est grâce à l’Eau Micellaire Créaline H20 que BIODERMA a réussi à obtenir le soutien des make-up artists et des top models du monde entier. Une relation de confiance qui s’est initiée dès 1991, date de lancement du soin qui allait devenir le mythique démaquillant au bouchon rose. Créaline H20 a su se faire l’alliée des peaux sensibles mises à rude épreuve par les démaquillages successifs mais aussi de ceux qui n’ont que quelques minutes pour les sublimer. Présente dans les backstages des plus grands noms et plébiscitée pour sa formule en parfaite adéquation avec la peau, Créaline H20 a su traverser les collections pour devenir une icône indémodable.

Un exercice de style

Pour Olivier Nicklaus, habitué à tourner dans la frénésie de la Fashion Week, « on sous-estime souvent l’importance de prendre soin de sa peau et surtout dans un contexte aussi porté sur la beauté qu’est la semaine de la mode. On voit tout de suite celles qui ont compris. » Il est vrai que le démaquillage ne devrait plus être un secret de beauté. « Une vraie top fait autant attention à sa peau qu’à sa manière de manger. Pour moi, avec les agressions à répétition que subit la peau pendant la Fashion Week – entre les pigments du make-up et la pollution – le démaquillage doit se faire le plus souvent possible et ce, avec des soins qui respectent la fragilité de la peau. » souligne Alexandra Schiavi, make-up artist freelance (Airport Agency). Côté model, Milou Groenewoud, l’héroine du web-documentaire confirme l’exercice de style : « Fashion Week, c’est quatre temps forts dans l’année. Même si le rythme est intense, on se doit d’être parfaites. Et cela passe par une peau impeccable, d’où l’importance de bien se démaquiller. »
 

Découvrez le quotidien du mannequin Milou Groenewoud