BIODERMA France | Lexico-Dermato

Allez au contenu Allez à la navigation

Lexico-Dermato

La dermatologie et votre peau de A à Z avec notre Lexico-Dermato : le lexique dermatologique des termes indispensables à connaître pour mieux comprendre le fonctionnement de votre peau et aussi les produits dermatologiques.

CELLULES DE LANGHERANS

Cellules de l’épiderme intervenant dans le système immunitaire.

COLLAGÈNE

Protéine fibreuse, présente dans le derme, fabriquée par les fibroblastes, contribuant à la résistance, la tonicité et l’élasticité de la peau.

COMÉDOGÈNE

Qui favorise l’apparition de comédons (« point noir »).

COMÉDON

Imperfection cutanée contenant du sébum. Il en existe deux types : le comédon ouvert ou « point noir », le comédon fermé ou « micro kyste ».

CORNÉOCYTES

Cellules de la couche cornée (couche supérieure de l’épiderme) dont le rôle est essentiellement de protéger des agressions extérieures.

COUCHE BASALE

Couche la plus profonde de l’épiderme, la couche basale est constituée d’une rangée unique de cellules reliées entre elles par des ponts intercellulaires ou desmosomes. La couche basale également appelée assise germinative (ses cellules se divisent constamment et sont donc à l’origine de l’ensemble des cellules de l’épiderme).

COUCHE CORNÉE

Couche la plus superficielle de l’épiderme, elle est constituée d’un nombre variable de rangées de cellules ou cornéocytes, totalement aplaties qui forment des lamelles superposées qui ensuite se détachent. Elle protège la peau.

COUCHE GRANULEUSE

Cette couche située entre la couche muqueuse et la couche cornée est formée par quelques couches de cellules considérablement aplaties et granuleuses.

COUCHE MUQUEUSE

Egalement appelé corps muqueux de Malpighi, cette couche de l’épiderme située entre la couche basale et la couche granuleuse est constituée par des kératinocytes disposés sur plusieurs rangées superposées.

COMÉDONS

Imperfections cutanées contenant du sébum. Il en existe deux types : le comédon ouvert ou « point noir », le comédon fermé ou « micro kyste ».