Conseil dermatologie Cheveux pellicules, démangeaisons, squames - shampooing, soins, crème

Allez au contenu Allez à la navigation

États pelliculaires et états squameux

Mieux les comprendre, mieux les traiter

Partager

Les états pelliculaires qui peuvent être légers, modérés ou sévères sont extrêmement fréquents et touchent autant les femmes que les hommes. Ils peuvent survenir à tout moment et tous les types de cheveux et de cuirs chevelus sont concernés. Cette desquamation excessive du cuir chevelu a pour cause soit la colonisation d'une levure (= champignon), soit un terrain génétique révélé par des facteurs environnementaux.

Résumé
  1. Que sont les pellicules exactement ?
  2. Comment reconnaître les différents types de pellicules ?
  3. Comment expliquer les états squameux sévères et chroniques ou psoriasis ?
  4. Quand parle-t-on d'états squameux sévères ?
Etats pelliculaires et états squameux

Que sont les pellicules exactement ?

Les pellicules sont dues à la prolifération anormale d'un micro-organisme de la famille Malassezia, qui fait partie des levures. Ce phénomène entraîne un renouvellement beaucoup trop rapide des cellules de l'épiderme qui apparaissent en amas au niveau du cuir chevelu, formant ainsi des pellicules de grande taille qui se détachent ou des pellicules adhérentes, d'aspect gras et de couleur gris jaunâtre.
Elles peuvent s'accompagner d'une irritation importante du cuir chevelu ainsi que de démangeaisons plus ou moins intenses. Les pellicules sont visibles dans les cheveux et, la plupart du temps, tombent sur le col et les épaules, notamment lors du coiffage. La fatigue, le stress, la pollution ou la saison hivernale sont des facteurs qui peuvent favoriser ou augmenter la prolifération de Malassezia furfur et donc l'apparition de pellicules.

Comment reconnaître les différents types de pellicules ?

On distingue les pellicules sèches et les pellicules grasses car leur aspect peut donner des indices sur le type de trouble en cause.

  • Dans les cas des états pelliculaires modérés, les squames sont fines, sèches, grises ou blanchâtres et n'adhèrent pas au cuir chevelu, elles tombent sur les épaules.
  • Les pellicules épaisses, grasses et jaunâtres, adhérentes au cuir chevelu sont souvent accompagnées de démangeaisons. Elles correspondent à une forme mineure de dermatite séborrhéique. Le cuir chevelu est alors souvent irrité et rose.
  • Les squames en plaques, sèches et blanchâtres accompagnées de rougeurs sous-jacentes sont caractéristiques du psoriasis. Dans ce cas, on observe le plus souvent des démangeaisons associées.

En cas de doute et en présence d'états pelliculaires sévères, il faut consulter un dermatologue.

Comment expliquer les états squameux sévères et chroniques ou psoriasis ?

Le psoriasis se caractérise par des états squameux sévères avec des zones sèches qui se manifestent par des plaques plus ou moins épaisses, bien délimitées notamment à la lisière du cuir chevelu, arrondies ou ovalaires, associant rougeurs et squames. De taille variable pouvant aller jusqu’à constituer un "casque" recouvrant l’ensemble du cuir chevelu, les squames sont blanches argentées, compactes, sèches et particulièrement adhérentes. Elles s’accompagnent généralement d’intenses démangeaisons.
Le terrain génétique, le stress, certaines infections (ORL et dentaires notamment) et la prise de certains médicaments (lithium, anti-paludéens de synthèse, bêta-bloquants…) sont en cause dans l’apparition des états squameux sévères avec des zones sèches.
Ils résultent de la conjonction de 3 phénomènes :

  • Une hyperprolifération des cellules de l’épiderme qui se traduit par un épaississement important de la peau au niveau des plaques associant rougeurs et squames.
  • Un trouble de la différenciation, c’est-à-dire du renouvellement des cellules de l’épiderme. Ce processus qui d’ordinaire dure environ 30 jours se voit réduit à moins d’une semaine (3 à 6 jours). Les kératinocytes connaissent des problèmes au cours de leur différenciation : ils conservent leur noyau jusque dans la couche cornée.
  • Une réaction inflammatoire au niveau du derme.

Les états squameux sévères avec des zones sèches évoluent par phases successives de poussées et de rémissions.

Quand parle-t-on d'états squameux sévères ?

Les états squameux peuvent être liés à deux pathologies, la dermatite séborrhéique (DS) et le psoriasis.
Dans le cas de la DS, l'origine des squames est identique à celle des pellicules (prolifération de la levure Malassezia) avec une traduction clinique plus importante.
Dans le cas du psoriasis, la colonisation d'un champignon n'est pas en cause, il s'agit d'une pathologie totalement différente liée à un terrain génétique révélé par des facteurs environnementaux.