BIODERMA France | Peau mixte, grasse, à imperfections

Allez au contenu Allez à la navigation

Peau mixte, grasse, à tendance acnéique

Extraits de Tchats

Partager

Pour en savoir plus sur les peaux mixtes à grasses, les peaux à imperfections, les peaux acnéiques, découvrez les réponses des dermatologues et des allergologues aux questions posées par les internautes à l'occasion de tchats organisés par BIODERMA.

Question d'un internaute

À quel âge commence l’acné ?

L’acné commence le plus souvent vers 14 ans, mais ça peut commencer plus tôt, en pré-puberté vers 10-11 ans. 

La peau grasse est due à l'hyperséborrhée, c'est-à-dire un excès de sébum. Ce sébum est sécrété par les glandes sébacées qui sont plus particulièrement localisées dans certaines zones du corps (visage, tronc...) et leur activité est influencée par les hormones. Il peut y avoir des antécédents familiaux. On peut avoir une peau grasse sans avoir d’acné, mais on ne peut pas avoir d’acné sans avoir la peau grasse.

Déjà, il faut uniquement toucher les boutons qui sont mûrs, c’est-à-dire qui ont une petite tête blanche. Il faut prendre 2 compresses ou 2 mouchoirs en papier propres et délicatement percer, puis désinfecter. Et surtout si on n’arrive pas à presser, c’est que le bouton n’est pas mûr, dans ce cas, il faut absolument s’arrêter, sinon on fera une cicatrice, on risque de l’enflammer encore plus et d’avoir des marques. 

En mettant des crèmes adaptées, soit aux acides de fruits, soit à la vitamine A acide ou à l’adapalène, des produits de prescription. Et puis en suivant une hygiène adaptée, pas trop agressive si l'on a un traitement par ailleurs ou faire des gommages si l'on n’a pas d’autre traitement en parallèle. 

Question d'un internaute

Comment entretenir une peau mixte ?

En n’étant pas trop agressif sur les zones sèches avec un nettoyage doux pour ne pas aggraver la sécheresse et une crème anti-acné uniquement sur la zone T et sur les zones grasses. 

Si ce sont des traces, c’est-à-dire des traces rouges après des boutons d’acné, elles vont partir en plusieurs semaines, voire quelques mois, mais elles partiront. Les cicatrices, c’est quelque chose qui est définitif, qui est en creux, qui ne part pas. Et à ce moment-là, il faut consulter un dermatologue. On a des possibilités avec les lasers et les peelings de les faire partir ou au moins de les atténuer. 

Si elles sont rouges, c’est qu’elles sont encore inflammatoires donc elles vont s’estomper. Si l'on est très, très pressé parce qu’on va se marier ou qu'on a un événement important, certains lasers diminuent la rougeur et font partir les cicatrices rouges. Mais sur un plan économique, ce n’est pas tellement avantageux puisque de toutes manières, le rouge finit par partir. En fait, les cicatrices, c’est lorsque c’est creusé, blanc et stable. Et là, on a d’autres types de lasers pour agir. 

Il faut éviter de se maquiller quand on a de l’acné. Les fonds de teint bouchent les pores. Privilégiez un stick correcteur spécifique acheté en pharmacie. Si vous vous maquillez tous les jours et que les pores sont bouchés, vous aurez toujours de l’acné ; c’est le serpent qui se mord la queue.

Il faut utiliser le matin une crème matifiante après une bonne toilette du visage (eau micellaire), puis on termine avec un nuage de poudre libre appliquée à l’aide d’un gros pinceau.

Oui. Le dermatologue vous prescrira un traitement hormonal qui, accessoirement, servira de contraceptif, mais qui va soigner votre acné macrokystique de l’intérieur au bout de 3 mois (fin de la 3e plaquette).

Ce sont 2 choses différentes. Pour réduire les pores, il faut utiliser des crèmes à base d’acide qui resserrent les pores et finir la toilette du visage à l’eau froide. Pour rendre sa peau moins terne, il ne faut pas fumer et mettre des crèmes favorisant l’éclat du teint.

Un point noir est un comédon. Une acné commence toujours par un comédon qui est la lésion initiale de l’acné. Un comédon non évacué provoque l’engrenage de toutes les lésions de l’acné. Venir à bout des points noirs, c’est le boulot du dermatologue. Surtout n’essayez pas de les manipuler vous-même. De nos jours, aucune acné ne résiste au traitement prescrit par les dermatologues. Par contre, attendez-vous à un traitement long et contraignant... Il n’y a pas de miracle, il faut compter 3 à 6 mois pour venir à bout de l’acné.

Aujourd'hui, le laser fonctionne très bien pour faire disparaître les cicatrices d’acné. Il n’y a pas réellement de solution alternative. La lumière pulsée aide pour le traitement des poussées d’acné mais pas des cicatrices. Le laser bien pratiqué n’est pas douloureux et s’avère très efficace sur le visage. Il suffit de 2 ou 3 séances pour en venir à bout, selon l’intensité des cicatrices. Sur le décolleté et sur le dos, le résultat est plus aléatoire, il faut compter un peu plus de séances.

Il n’y a pas de produit miracle, il y a plein de produits, adaptés à chaque type d’acné. Il faut surtout avoir un peu de persévérance parce que - sachant qu’un cycle de peau compte 28 jours - il faut un peu de temps pour avoir un résultat. Le résultat se maintient si l'on suit bien son traitement, si l'on fait bien attention de mettre ses crèmes tous les jours. 

Non. Le plus souvent, la peau acnéique est grasse puisqu’il y a une hyper-séborrhée, donc une trop grande sécrétion des glandes sébacées en même temps que l’acné. Mais chez certaines personnes qui ont de l’eczéma, on a à la fois de l’acné et une peau sèche à cause de l’eczéma. Ces cas sont plus difficiles à traiter. 

Une lotion tonique va jouer sur la qualité de la peau. C’est-à-dire qu’elle peut être astringente, l’assécher un petit peu, la stimuler. Ou alors si c’est une lotion apaisante, la calmer. Mais elle va plus agir sur la séborrhée ou la texture de peau que sur le bouton d’acné lui-même, qui est plus profond. 

Tout à fait. Il faut faire un gommage efficace pendant plusieurs minutes 1 à 2 fois par semaine et rincer votre visage à l’eau froide pour resserrer les pores. Il existe des crèmes kératolytiques (anti-acné) spécifiques adaptées aux peaux grasses conseillées par le pharmacien ou prescrites par le dermatologue à appliquer tous les soirs pendant de nombreuses semaines.

Les boutons inflammatoires, il ne faut pas les agresser davantage. Il existe des crèmes dermatologiques anti-inflammatoires, qui sont disponibles uniquement sur prescription. En 1 ou 2 jours, elles les font dégonfler. Dans ce cas-là, il faut mettre un peu de fond de teint en tapotant pour que ça adhère au bouton et poudrer un petit peu. Si le bouton est infecté, ne pas poudrer avec un pinceau ou une houppette pour ne pas contaminer sa poudre mais plutôt avec un petit coton qu’on jettera après. 

Oui, c’est trop, surtout si elles sont toutes les trois cicatrisantes. Il vaut mieux avoir une crème efficace. Les crèmes cicatrisantes sont plutôt adaptées aux plaies, des plaies traumatiques ou après chirurgie. En général, les boutons d’acné guérissent spontanément si on ne les a pas trop manipulés. Il vaut mieux des crèmes anti-acné que des crèmes cicatrisantes. Mais 3 crèmes, c’est trop. 

L’autre option est de prendre un antibiotique, c’est un traitement suspensif de l’acné, mais qui n’a pas une action définitive. Il y a un risque de récidive à l’arrêt du traitement.

Le stress joue, c’est sûr et puis il y a une influence hormonale en fonction des règles. Le lactose et le gluten en principe ne donnent pas d’acné, seulement des intolérances digestives, mais je ne vois pas de problèmes qui ressemblent à de l’acné. En ce qui concerne le sang, c’est plus hormonal qu’un déficit en oligo-éléments, ce n’est pas réputé pour donner de l’acné. 

C’est vrai que dans certains cas, les femmes ont une acné qui peut persister même après l’adolescence. Souvent c’est hormonal donc là, la contraception peut être utile. Parfois, il faut éviter le stérilet aux hormones. En tout cas, il faut en parler avec un dermatologue, un gynécologue et il y a toujours des moyens de trouver une solution. 

Ne dramatisez pas, votre peau est grasse ce qui signifie que vous serez beaucoup moins ridée qu’une personne ayant une peau sèche. C’est donc un avantage. En ce qui concerne votre problème d’acné, il faudrait que vous consultiez un dermatologue pour qu’il vous prescrive un programme global de prise en charge de votre acné. En attendant, utilisez des produits adaptés aux peaux grasses que votre pharmacien vous aura conseillés et allez chez une bonne esthéticienne pour un nettoyage de peau en profondeur.

Si ce sont des granules sous la peau, ça peut être des microkystes. Parfois on a une sensation de peau granuleuse et c’est juste un petit épaississement de la peau, à la base du duvet, dans ce cas-là, ce n’est pas de l’acné, c’est ce qu’on appelle de la kératose pilaire. Et on a des crèmes qui gomment en douceur cette kératose pilaire. Mais il vaut mieux consulter un dermatologue pour savoir ce que c’est exactement, si c’est de l’acné ou pas. 

La peau grasse, ça peut être une nature de peau, il y a des personnes qui ont toujours la peau grasse. C’est un petit peu gênant parce qu’on brille et qu’on a une peau plus épaisse, mais sur le long terme, c’est très bien, parce qu’on a moins de rides et de peau sèche. Dans d’autres cas, la peau grasse est un passage si on a de l’acné, auquel cas il faut adopter une routine d’acné, de nettoyage et de traitement. Ce passage peut durer évidemment quelques années mais, en général, c’est juste une phase. 

Appliquez une crème pas trop riche revendiquant une action sur l’acné et une légère hydratation. Pour nettoyer votre peau le soir, utilisez une eau micellaire spéciale « peaux grasses » au lieu du savon.

Les boutons dans les narines, c’est pas forcément de l’acné. Ça peut être un bouton infectieux et dans ce cas, il faut faire très attention, il ne faut pas le percer parce que le nez communique avec le cerveau et on risque des problèmes infectieux très embêtants. Ça peut aussi être de l’herpès dans le nez. Donc il ne faut jamais triturer les boutons dans le nez, il faut mettre un peu de désinfectant avec un petit coton et consulter pour que, éventuellement, on fasse faire des prélèvements. 

Souvent, ce sont des boutons d’acné inflammatoires, des boutons qu’il ne faut surtout pas percer. Là, il faut utiliser des crèmes prescrites par les dermatologue qui calment l’inflammation, rendent les boutons moins douloureux et les font régresser. Et puis, voir s’il ne faut pas un traitement plus global, car il s’agit fréquemment d’acnés à influence hormonale. 

Il faut savoir premièrement que le nettoyage de peau est un soin dermatologique médical mais ça n’est pas remboursé. Il peut faire partie du traitement de l’acné mais on en fait 1 ou 2, et non 10. Et toujours en même temps qu’un traitement, c’est-à-dire qu’on ne peut pas faire un nettoyage de peau et puis c’est tout. Il faut aussi être conscient que les dermatologues sont tellement débordés par les cancers cutanés, par des tas d’autres problèmes plus graves que parfois, on a moins de temps à y consacrer. Mais on peut tout à fait trouver des dermatologues qui font des nettoyages de peau en complément des traitements d’acné. 

Non, c’est une solution, pas LA solution et pas pour tout le monde. Mais c’est une solution si l'on a un besoin de contraception en même temps. 

La pomme de terre contient de l’amidon qui a des propriétés asséchantes mais ce n’est pas le moyen le plus révolutionnaire pour traiter les boutons. Il vaut mieux utiliser des produits plus conventionnels. La pomme de terre va seulement assécher le sébum en surface, ça n’a pas d’intérêt… 

Si c’est un gel moussant adapté au visage et pas le gel corps qu’on se met sur le visage, c’est bien. Si la peau tire après, ça veut dire que le gel moussant, même adapté, est peut-être un petit peu trop actif et qu’il vaut mieux mettre de l’eau micellaire matin et soir. 

Oui, mettre un soin matifiant le matin permet d’éviter le pic de séborrhée de 11 h. Les soins matifiants font office d’éponges et absorbent le sébum. Ils peuvent être teintés mais sont différents d’un fond de teint qui lui va boucher les pores.

L’argile verte est un produit naturel au pouvoir asséchant qui peut donc aider les peaux grasses, mais elle ne suffit pas à traiter les points noirs ou les boutons. Ça traite plus l’hyperséborrhée que l’acné. 

Cette apparition de boutons est classique. L’acné en période de règles est appelée acné cataméniale. Il existe des traitements efficaces, mais surtout ne touchez pas vos boutons ! Une acné, même inflammatoire, ne laisse pas de cicatrices si on ne manipule pas les boutons. Ce sont les coups d’ongles qui en laissent.

Les produits peuvent avoir un effet efficace rapide, c’est la partie anti-inflammatoire, mais il faut toujours continuer plus longtemps pour un effet sur le long terme puisque le cycle de peau est de 28 jours. Le temps que la peau se renouvelle, que les points noirs s’éliminent, il faut minimum un mois de traitement pour avoir une efficacité. Le bio et les produits naturels n’offrent pas une garantie d’efficacité mais une garantie d’innocuité, c’est-à-dire que ce n’est pas dangereux. Mais pas dangereux ne veut pas forcément dire efficace. Or, tous les produits faits par les pharmaciens et les laboratoires sont des produits qui ont prouvé à la fois leur innocuité, c’est-à-dire leur absence de danger, même s’ils ne sont pas bio, et leur efficacité. Après, on choisit en fonction de ce qu’on veut mais si l'on veut quelque chose d’efficace et sans danger, là on peut faire confiance aux laboratoires qui ont des normes très, très strictes. Et d’autre part, il ne faut pas dire que quelque chose qui est naturel est sans danger : la digitale qui est une plante contient une substance qu’on utilise dans les traitements cardiaques et qui peut être mortelle. La nature n’est pas forcément bonne fille…

Soit on utilise au quotidien une crème à base d’acides de fruits ou de vitamines A acide qui fait office de gommage quotidien et à ce moment-là, on n’a pas besoin d’en rajouter. Soit on n’utilise pas de crème particulière et on peut utiliser des moyens physiques : après avoir mis de l’eau tiède ou des masques qui ouvrent les pores, faire une évacuation mécanique des points noirs soi-même ou chez l’esthéticienne. Et pour les personnes qui ont beaucoup de kystes et de points noirs, faire un nettoyage dermatologique chez le dermatologue. 

Les grains de milium, c’est la même chose que les microkystes, mais avec un terme plus pointu. Ce sont des petits points noirs qui n’ont pas d’orifice d’ouverture sur la peau et qui sont plus petits que des microkystes. Ça fait des tous petits grains blancs sous la peau. Ça peut arriver chez les enfants, ça peut être indépendant de l’acné ou il peut y en avoir dans l’acné. En général, pour les enlever, il faut faire appel à un dermatologue parce qu’on est obligé de percer, comme il n’y a pas d’orifice de sortie. 

Une lotion micellaire, c’est un moyen de nettoyer la peau en douceur. Que ce soit avec une lotion micellaire, un gel moussant ou un lait, l’important c’est de nettoyer le soir pour enlever la pollution, le maquillage, la transpiration.

Le meilleur moyen pour les microkystes, c’est le nettoyage de peau dermatologique, c’est-à-dire l’évacuation avec un petit stylet de chaque microkyste. On est un petit peu rouge pendant 2 ou 3 jours, mais ça ne laisse aucune cicatrice bien sûr. Et là c’est vraiment très, très efficace et au moins, on démarre le traitement anti-acné sur une base saine, ça permet de gagner beaucoup de temps.