Tache sur la peau Que faire ? Trouble de la pigmentation : soleil, âge, hormones...

Allez au contenu Allez à la navigation

Peau tachée et troubles de la pigmentation

Mieux la comprendre, mieux en prendre soin

Partager

La couleur de la peau est normalement définie par le phototype d'une personne et par son exposition solaire, les zones fréquemment exposées au soleil étant plus sombres que les zones cachées. Le pigment naturel qui détermine la couleur de la peau est la mélanine, que l'organisme sécrète pour protéger la peau du rayonnement UV, ce qui donne le bronzage. Les troubles de la pigmentation sont liés à un mauvais fonctionnement de la mélanine qui provoque soit une hyperpigmentation (taches sombres) soit une dépigmentation de la peau (taches plus claires). Dans ce dernier cas, il s'agit généralement d'une maladie, comme le vitiligo ou l'albinisme, qui relève d'une prise en charge médicale.

Résumé
  1. Qu'est-ce que la pigmentation ?
  2. Comment fonctionne la pigmentation ?
  3. Les taches liées à l'exposition solaire et à l'âge
  4. Les taches liées aux changements hormonaux et aux contraceptifs oraux
  5. Les taches liées aux substances phototoxiques et aux lésions de la peau
Peau tachée et troubles de la pigmentation

Qu'est-ce que la pigmentation ?

Indépendamment de son exposition au soleil, la peau a une couleur naturelle : c’est sa pigmentation.
Cette couleur dépend de certaines cellules de la peau : les mélanocytes, qui ont la particularité de produire des pigments connus sous le nom de « mélanine ». Cette mélanine présente dans la peau assure une protection naturelle contre les rayons ultraviolets (UV) émis par le soleil.

Il existe 2 types de mélanine :

1. Les eumélanines
Plus connues sous le terme de "vraie mélanine", elles sont de couleur noire ou marron foncé et présentes chez les personnes à la peau mate (elles protègent des UV).

2. Les phaéomélanines
On les appelle également "mélanine rouge ou rousse". Elles sont présentes chez les sujets à la peau claire ou chez les roux (elles ne protègent pas des UV, au contraire leur synthèse génèrent des radicaux libres agressifs pour la peau).
Une proportion variable de ces deux types de mélanines est présente chez chaque individu. Elle détermine la couleur naturelle de la peau et le bronzage produit par l’exposition au soleil.

Comment fonctionne la pigmentation ?

La pigmentation résulte d’un processus complexe impliquant 4 étapes:
1. Les rayons ultraviolets et les « médiateurs biologiques » (substances présentes dans les cellules de la peau) stimulent le processus de pigmentation et, par conséquent, la fonction de production de mélanines des cellules appelées « mélanocytes ».
2. La mélanine est produite par les mélanocytes.
3. La mélanine ainsi produite est diffusée dans les couches de l’épiderme.
4. Elle migre ensuite vers la surface de la peau en raison du renouvellement permanent des cellules de l’épiderme.

Les taches liées à l'exposition solaire et à l'âge

Les rayons UV traversent l’épiderme et stimulent les cellules pigmentaires de la peau (mélanocytes). Certains mélanocytes sont perturbés en permanence et commencent à sécréter des quantités importantes de mélanine de façon continue. Les taches apparaissent lorsque la production de mélanine augmente de façon anormale et  lorsque la distribution de la mélanine en surproduction n'est pas répartie uniformément à la surface de la peau. Elle s'accumule alors à certains endroits et forme des taches inesthétiques.
Une exposition excessive au soleil (exposition trop intense ou trop longue) dans le temps entraîne une trop grande production de mélanine, qui se traduit par la formation de taches ou « lentigos » (petites taches rondes et plates de taille variable). Les personnes qui travaillent à l’extérieur (marins, ouvriers du bâtiment…) ont tendance à développer ces taches plus tôt que d’autres personnes.
Par ailleurs, le risque d’hyperpigmentation augmente avec le vieillissement des cellules et se produit généralement dans des zones plus exposées au soleil au fil du temps (visage, cou, mains…). Le soleil et l’âge sont donc les principaux facteurs des taches pigmentaires. On parle indiféremment de «lentigo solaire»ou de «lentigo sénile».  Le lentigo touche 90% des personnes blanches de plus de 50 ans. Tous les types de peau sont concernés.

Les taches liées aux changements hormonaux et aux contraceptifs oraux

Les changements hormonaux résultant de la grossesse ou de la prise de contraceptifs oraux peuvent être responsables d'une hyperpigmentation.
Chez les femmes brunes (à la peau mate), les changements hormonaux peuvent entraîner l’apparition d’un masque marron sur le visage, appelé « melasma » ou « masque de grossesse ». Il s’agit de taches situées dans la partie supérieure du visage, épargnant la lisière du cuir chevelu, et devenant plus prononcées en été. Leur couleur est variable et fonce sous l’action du rayonnement ultraviolet.
Cette pigmentation banale apparaît brutalement mais s’atténue ou disparaît complètement après le retour à la normale des hormones (après la naissance d’un enfant, par exemple). Une pigmentation résiduelle peut toutefois persister encore quelques mois ou même quelques années.
Dans certains cas, le “masque de grossesse” apparaît parfois en l’absence de grossesse ou de contraception orale.

Les taches liées aux substances phototoxiques et aux lésions de la peau

En cas d’exposition au soleil, certaines plantes (essences végétales), certains parfums ou médicaments peuvent entraîner l’apparition de taches brunes résultant d’une réaction de photosensibilisation (phototoxicité).
Par ailleurs, une peau lésée ou cicatricielle (séquelles de brûlures, coups de soleil, cicatrisation de lésions inflammatoires, notamment d’acné) développera plus facilement des taches pigmentaires si elle est exposée aux UV.