Allez au contenu Allez à la navigation

comment survivre
à l'acné, du collège
au lycée ?
 
 
" Franchement, qui a envie
de taper la bise à une fille
pleine de boutons ?
"
" Un mec avec des schtars
plein la figure,
il intéresse pas les filles "
doodle
oui, l'acné ça peut vraiment gâcher la vie...
Soyons honnêtes, ce n’est pas facile de vivre avec de l’acné, surtout quand on est ado, surtout quand on a envie de séduire, surtout quand on a des potes qui n’en ont pas… Tous les psys le disent, l’adolescence est souvent une période de fragilité et de construction de l’image de soi, faut avouer qu’avoir des boutons et des points noirs plein le visage, ça aide pas ! On se sent souvent exclus, pire, rejeté. Dur d’affronter le regard des autres.
" J’ai arrêté les selfies, je me sens trop moche... "
Pourtant...
des ados ont de l’acné, ça devrait faire relativiser. Le truc à bien comprendre, c’est que l’acné n’est qu’une étape de la vie, un passage, pas le plus marrant OK, mais par définition ça va passer. Surtout si on en parle et qu’on se fait aider.
la bataille de l'acné en mode combat
icone Fight
flèche
Bonne nouvelle #1
On se voit toujours pire qu'on est...
Les médecins appellent ça de la dysmorphie, ça veut dire qu’on a une image de ses défauts physiques totalement exagérée par rapport à la réalité. Surtout, il faut se rappeler qu’on n’est pas défini par l’acné, on est une personne, avec ses qualités, ses défauts, ses talents. Donc pas question de laisser gagner l’acné : on garde sa confiance en soi et on garde de la distance avec les réseaux sociaux.
Postit
Traduction:
on a l'impression que
tout le monde ne voit
que nos boutons
alors qu'en vrai, non!
trait
Postit avec smiley
À part attendre
que ça passe bien sûr
flèche
Bonne nouvelle #2
il y a plein de moyens de se débarrasser de l’acné
Sauf qu’il faut avoir le courage d’en parler, plutôt que se lamenter dans sa salle de bain. Avec les parents, si ça se passe bien avec eux. Sinon, avec des amis ou de la famille. Si besoin, ne pas hésiter à aller consulter un dermatologue, ou même votre médecin généraliste, qui pourra trouver le traitement qui va bien.
Tout de suite, on se sent moins seul…
avant j'avais de l'acné...
Le plus dur, finalement c’est d’accepter l’idée et d’aller chez le médecin pour se soigner. Encore une fois, presque tous les ados ont de l’acné, ce n’est pas la fin du monde (même si ça en a l’air parfois). On peut avoir des boutons, des complexes mais aussi des tas d’autres points forts. Si on se concentrait plutôt là-dessus au lieu de se regarder dans un miroir grossissant x30 H24 ? Aujourd’hui, il existe plein de solutions pour tous les types d’imperfections.
Une bonne hygiène, les bons réflexes dans la vie quotidienne,
un traitement adapté.
Pas si compliqué !
trait