PAR LE DR SANDY SKOTNICKI, DERMATOLOGUE

« Quand les patients n’ont pas de pathologie associée, on suspecte de plus en plus que les habitudes d’hygiène d’aujourd’hui, notamment le lavage quotidien avec des savons et des nettoyants agressifs, altère la fonction barrière de notre peau, la laissant vulnérable et sensible aux conditions environnementales. »

Sachant qu’environ 40 % de la population des pays industrialisés déclarent avoir une peau réactive ou intolérante, on peut dire que la peau sensible est aujourd’hui une préoccupation majeure.

Bien que la peau sensible coexiste souvent avec de l’eczéma, une dermatite ou une rosacée, beaucoup de personnes n’ont pas de maladie de peau associée.

Quand les patients n’ont pas de pathologie associée, on suspecte de plus en plus que les habitudes d’hygiène d’aujourd’hui, notamment le lavage quotidien avec des savons et des nettoyants agressifs, bloque la fonction barrière de notre peau, la laissant vulnérable et sensible aux conditions environnementales.

La peau est le plus grand organe du corps et l’un des plus vitaux. Pas plus épaisse qu’un cheveu humain, elle contribue à réguler notre température interne et fonctionne comme un gardien, qui retient l’hydratation et empêche les allergènes et les irritants de pénétrer.

Le respect, au-delà de la peau.

Pour comprendre comment le lavage et le nettoyage quotidiens peuvent rendre la peau sensible, il faut penser à la couche externe de notre peau, appelée stratum corneum, comme à un mur de briques. Les cellules cutanées sont les briques et les lipides naturels le ciment.

Le stratum corneum abrite une communauté de micro-organismes, le microbiome cutané, qui aide à protéger l’architecture du mur de briques de la peau, en maintenant le pH de la peau entre 4 et 6.  Le microbiome joue aussi un rôle important dans le soutien du système immunitaire cutané en prévenant l’invasion d’organismes pathogènes.  

Les nettoyants peuvent altérer à la fois la fonction barrière de la peau et le microbiome cutané, ce qui peut sensibiliser la peau. Voilà pourquoi il est très important d’être attentif à la composition. Pour respecter l’architecture fonctionnelle fragile de la peau, les nettoyants doivent être formulés avec un pH compris entre 4 et 6 et posséder des propriétés nettoyantes qui n’altèrent pas les lipides naturels de la peau et qui ne compromettent pas son microbiome.»

Architecture de la peau

« Voici les caractéristiques d’un nettoyant peaux sensibles selon moi :

 Formulé avec un pH similaire à celui de la peau

  • Contient un tensio-actif peu irritant
  • Sans parfum
  • Formulé avec un minimum d’ingrédients à la dose optimale
  • Sans tensio-actifs agressifs, décapants   comme les sulfates
  • Sans parfum allergisant »
Par le Dr Sandy Skotnicki, Dermatologue
Créaline H2O et Créaline Gel moussant

 

 

« Avec un pH de 5.5, une formule sans parfum et des tensio-actifs ultra-doux qui respectent la barrière cutanée, ces deux nettoyants Bioderma sont conformes aux protocoles de formulation minimalistes de la marque. Ils contiennent une liste d’ingrédients INCI très courte, à des doses optimales et réduisent ainsi le risque d’allergie ou d’intolérance. Une exigence particulièrement importante pour les peaux sensibles. »

Par le Dr Sandy Skotnicki, Dermatologue

  • BIODERMA photo produit, Créaline Gel moussant 200ml gel nettoyant peau sensible
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles à intolérantes

    Brevet D.A.F.

    Créaline Gel moussant

    Le gel moussant micellaire qui renforce l'hydratation naturelle de la peau.

    Pour qui ?

    Adultes, Adolescents

  • Nettoyant quotidien sans rinçage

    Peaux sensibles Peaux normales à mixtes

    Technologie Micellaire

    Créaline H2O

    La peau pure comme à l'origine apaisée et libérée du maquillage et de la pollution.

    Pour qui ?

    Adultes, Adolescents

    L’ écobiologie : l’approche vertueuse pour les peaux sensibles

    Saviez-vous que la Créaline H2O a révolutionné le nettoyage conventionnel de la peau ? Premier nettoyant sans rinçage agissant sur les causes de la sensibilité cutanée?

    L’efficacité de Créaline H2O tient en un mot l’ECOBIOLOGIE ! Une approche unique NAOS qui respecte l'écosystème de la peau et préserve sa santé durablement. L’écobiologie repose sur 4 principes :

    Préservation de l’écosystème de la peau - Créaline H2O respecte la première couche vivante de la peau, le microbiome cutané: la flore composée de microorganismes qui régit l’équilibre de la peau.
    - La barrière cutanée est aussi respectée grâce au pH 5 de cette eau micellaire, soit un pH proche de celui de la peau.
    Activation des mécanismes naturels de la peau - Créaline H2O aide la peau sensibilisée à normaliser sa réponse inflammatoire grâce à 3 sucres sélectionnés pour leur activité biologique apaisante, protectrice et hydratante.
    - Dès la première application, 97% des utilisateurs ressentent un apaisement.
    Une action sur les conséquences, mais aussi sur les causes de la sensibilité cutanée - Créaline H2O élimine plus de 98% des agresseurs externes invisibles de la peau (pollen, pollution, salissures)
    - Elle évite le contact avec l’eau du robinet au pH inadapté pour la peau
    - Elle limite la réponse inflammatoire de la peau en augmentant son seuil de tolérance.
    Une formulation biomimétique - La technologie micellaire de Créaline H2O s’inspire de la structure des lipides naturellement présents dans la peau. L’eau micellaire est ainsi plus facilement absorbée par la peau permettant un nettoyage en profondeur, sans éliminer ses lipides nécessaires à son équilibre.