Allez au contenu Allez à la navigation

Hyperséborrhée et dysséborrhée : quand l’excès de sébum n’explique pas tout

Boutons = peau grasse ? Le lien entre excès de sébum et acné semble évident et est réel. Mais dans la bataille contre les imperfections, il faut bien comprendre que les choses sont un peu plus subtiles.

La peau fonctionne comme un véritable écosystème, qu’il faut préserver et protéger au quotidien. Le sébum joue un rôle essentiel et positif pour la peau saine. Vouloir l’éliminer totalement serait une erreur : même pour une peau à tendance acnéique,  il s’agit davantage de le réguler et de l’équilibrer.

Nos experts vous disent tout sur le sébum, à quoi il sert, quelles sont les causes de l’hyperséborrhée et quel est le rôle de la dysséborrhée.

Le sébum, qu’est ce que c’est ?

Il faut savoir que le sébum est fabriqué, sous stimulation hormonale, par les glandes sébacées qui sont annexées aux poils. C’est pour cela que la puberté par exemple est une période propice à l’apparition d’acné.

Le sébum est un mélange complexe de lipides synthétisés sous stimulation hormonale par les glandes sébacées présentes dans le derme. Il contribue notamment à l'hydratation de votre peau et apporte des antioxydants lipophiles (lipophile = qui a de l'affinité pour les graisses) à la surface cutanée.

Chez les sujets à la peau à tendance acnéique, il existe un dysfonctionnement au niveau de la production de sébum et un déficit en vitamine E.

Ces dérèglements sont l’une des causes de l’apparition de l’acné, de points noirs ou de points blancs. L’oxydation du squalène est plus forte chez les hommes que chez les femmes mais commence plus tôt chez les femmes.

À quoi sert le sébum ?

Composé de lipides, le sébum contribue à la fonction barrière de la peau. Il la protège des agressions, notamment de l’oxydation due aux UV. Au-dessous de 30°C, il devient plus épais et forme une barrière étanche contre la pluie par exemple, alors que la chaleur le rend plus fluide et lui permet de se mélanger à la transpiration et de retenir l’eau.

Il est donc très important dans l’écosystème cutané, à condition d’être en bonne quantité et de bonne qualité.

Les causes de l’hyperséborrhée

Hyperséborrhée = excès de sébum. La production excessive de sébum engendre une peau grasse et certains facteurs influencent grandement sa production.

picto_hormonal_118x118.png

L’influence hormonale

L'activité des glandes sébacées est sous contrôle hormonal : les œstroegènes la diminuent, alors que les androgènes l'augmentent. Un niveau anormalement élevé d'androgènes, par exemple lors des règles, peut conduire à l'augmentation de la sécrétion de sébum chez la femme.

picto_zones-corps_118x118.png

La zone du corps

Les zones de boutons sont généralement situées là où le sébum est abondant : sur le cuir chevelu, le visage, le cou, les épaules et au niveau de la région thoracique, sur les parties supérieures du dos et la face antérieure du thorax. Au niveau du visage, la production de sébum est maximale au niveau de la zone T, et des joues ; elle est moins intense au niveau des joues, des paupières supérieures et du cou.

picto_age_118x118.png

L’âge

Sous l’influence des hormones maternelles, les glandes sébacées sont actives lors du premier mois de la vie. Leur activité diminue ensuite jusqu’à la puberté où on observe une importante augmentation de la sécrétion, jusqu’à l’âge adulte. La sécrétion de sébum diminue lentement pour les hommes après 50 ans, et plus brutalement chez les femmes après la ménopause.

picto_saisons_118x118.png

Les saisons et le climat

Une augmentation de 1°C de la température cutanée provoque une augmentation de 10% de la sécrétion de sébum, qui est par conséquent supérieure au printemps et en été.

picto_heure_118x118.png

L’heure de la journée

La sécrétion de sébum est maximale entre midi et 14 heures.

Le rôle de la dysséborrhée

Dysséborrhée = sébum de mauvaise qualité. L'excès de sébum a longtemps été considéré comme la cause principale de l'acné, mais il n'explique qu'en partie nos imperfections cutanées. Une peau grasse n'est pas forcément sujette aux boutons et points noirs !

Nous avons en effet récemment découvert que le vrai responsable des lésions acnéiques est l'altération de la composition du sébum, liée à une déficience de la vitamine E.

La vitamine E fonctionne comme un bouclier pour notre peau.

Des études laissent penser que la vitamine E servirait de protection aux lipides de surface contenus dans le sébum contre l’oxydation. Elle permettrait donc à notre peau de rester saine.

C’est d’ailleurs dans les zones riches en sébum que l’on possède les plus hauts taux de vitamine E comme au niveau du visage.

Le manque de vitamine E engendre une altération du sébum, responsable de l’acné

Des analyses ont montré que les lipides des comédons ouverts et fermés d'un patient acnéique sont plus riches en peroxydes de squalène (lipides résultants de l'oxydation du squalène, lui-même un composant du sébum), hautement comédogènes et irritants pour la peau. Il est donc essentiel de cibler la transformation de microcomédons pour la prévention de l'acné.

Peau à tendance acnéique

  • 1. Je nettoie

    h2o_500ml_nov2018.png

    Sébium H2O

  • 2. Je traite

    global_france_nov2018.png

    Sébium Global

  • 3. Je protège

    akn_mat_nov2018.png

    Photoderm AKN Mat SPF 30

Articles complémentaires