Ampoules, éraflures, brûlures, coupures : ces petits accidents de la vie sont souvent à l’origine d’irritations cutanées. Et ils peuvent arriver à tout le monde, à tout moment. Si votre peau est abîmée ou irritée, vous ne savez peut-être pas comment réagir. Voici un mini-guide pratique pour bien soigner vos irritations cutanées.

À chaque fois que la peau est endommagée, le même processus de cicatrisation se déclenche de façon automatique.


La nature est bien faite et la peau humaine ne déroge pas à la règle ! En cas de lésion, elle se répare naturellement en fabriquant de nouvelles cellules cutanées. Celles-ci vont reconstituer les différentes couches de peau abîmées.


La rapidité de la cicatrisation varie selon les personnes, le type de peau, la localisation de l’irritation ou de la plaie, l’environnement, etc.


Et même si la nature se charge de l’essentiel, on peut lui donner un coup de pouce pour faciliter voire accélérer la cicatrisation. C’est ce que vous allez découvrir maintenant.

Une coupure à la main en faisant la cuisine, une ampoule au pied après une randonnée, une brûlure en allumant le barbecue, un bouton d’acné ou de moustique qui cicatrise mal, une plaie qui gratte : toutes les irritations cutanées ne se ressemblent pas. Mais leur point commun, c’est qu’elles doivent être soignées pour disparaître rapidement et sans laisser de traces.


Faut-il laisser la zone à l’air ou au contraire mettre un pansement ? Comment peut-on accélérer la réparation ? Doit-on désinfecter tous les jours ? Réponse : tout dépend du type d’irritation, en sachant que certaines se classent dans plusieurs catégories à la fois, selon leur stade de cicatrisation.

Ces irritations cutanées ont la particularité d’être humides. Elles apparaissent le plus souvent au niveau des plis de la peau. Quelques exemples :
 

  • Ampoules ou cloques qui contiennent du liquide
  • Macération des plis des bébés avec des rougeurs accompagnées de dépôts jaunâtres
  • Rougeurs du siège suintantes (appelées « fesses rouges » en langage courant), liées au port de couches bébé
  • Boutons de varicelle en début de maladie



    Le bon réflexe

    Dans tous ces cas, il existe un risque d’infection. La priorité est d’assécher la zone en la laissant respirer à l’air libre. Désinfectez avec une lotion asséchante pour favoriser la réparation.

    Dans cette catégorie, les irritations cutanées sont rouges, douloureuses mais toujours sèches, parfois avec une croûte bien formée, par exemple :

    • Coupures ou écorchures lorsque le sang ne coule plus
    • Points de suture après une intervention chirurgicale
    • Ampoules aux pieds lorsqu’elles sont en voie de cicatrisation
    • Boutons de varicelle secs
    • Irritations des bébés en phase de réparation
    • Irritations liées à des actes esthétiques : peeling, laser, épilation définitive, tatouage, etc.
    • Irritations liées à des séances de radiothérapie
       


      Le bon réflexe

      La peau est en cours de réparation et a besoin d’éléments nutritifs. La priorité est d’accélérer la cicatrisation et d’éviter les cicatrices. Hydratez la zone avec une crème réparatrice. Celle-ci va créer une barrière légère entre la peau et l’air.

      Il s’agit là de plaies plus sérieuses, où la peau est abîmée en profondeur :

      • Brûlures
      • Gerçures des lèvres ou des mains, dartres, pulpites, etc.
      • Excoriations, c’est-à-dire plaies qui ne saignent pas mais où les couches superficielles de l’épiderme sont atteintes avec un manque de tissu cutané, souvent à cause du grattage (eczéma, psoriasis, mycose, urticaire, etc.)
      • Irritations causées par des interventions au laser abrasif
         


      Le bon réflexe

      La peau ne joue plus son rôle barrière. Il est donc nécessaire de la remplacer le temps de la réparation en créant une barrière étanche entre le corps et l’environnement. La solution : un soin à la texture épaisse qui ne laisse pas passer l’air. On parle de pommade ou de pansement occlusif qui protège totalement la zone abîmée des agressions extérieures, chocs ou bactéries.

      Agissez vite

      Plus vite vous soignez l’irritation, moins elle s’aggrave. En appliquant un soin réparateur adapté, votre peau retrouve son intégrité plus vite et les risques de cicatrices sont évités.

      Choisissez le soin adapté

      Comme nous l’avons vu, certaines irritations ont besoin d’être asséchées. D’autres doivent être hydratées. Évaluez chaque situation en fonction de la nature de l’irritation et du stade de cicatrisation.

      Ne désinfectez pas (trop)

      Inutile de désinfecter les irritations tous les jours, car le microbiote cutané contribue à la réparation de la peau. Les désinfectants éliminent toutes les bactéries, les bonnes comme les mauvaises. Un soin réparateur agit contre le risque d’infection tout en favorisant la réparation.

      Massez la zone

      Souvent, la cicatrisation des irritations et des plaies crée des démangeaisons, et c’est normal. Pourtant, il ne faut surtout pas gratter une zone abîmée à cause du risque d’infection. Mais en plus, le fait de vous gratter allonge le temps de réparation. Pensez plutôt à masser la zone avec une crème réparatrice pour soulager les sensations de démangeaison.

      Protégez la zone

      Selon la localisation de la zone, il peut être judicieux de protéger l’irritation avec un pansement. Dans tous les cas, ne sollicitez pas cette zone jusqu’à complète réparation. Par exemple, évitez de tremper vos mains dans l’eau si elles sont irritées.

    • Nettoyant quotidien à rincer

      Peaux sensibles sujettes à rougeurs Dermite séborrhéique

      Brevet D.A.F.

      Créaline DS+ Gel moussant

      Le gel nettoyant purifiant anti-rougeurs et squames.

      Pour qui ?

      Adultes

    • BIODERMA photo produit, Atoderm Intensive Pain 150g pain nettoyant peau sèche
    • Nettoyant quotidien à rincer

      Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

      Brevet Skin Barrier Therapy™

      Atoderm Intensive pain

      Le pain nettoyant surgras apaisant,
      purifiant et anti-démangeaisons

      Pour qui ?

      Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

    • BIODERMA photo produit, Cicabio Crème 40ml crème reparatrice peau irritée
    • Soin ciblé occasionnel

      Peaux abîmées irritées

      Technologie Antalgicine™

      Cicabio Crème

      La crème réparatrice et apaisante.

      Pour qui ?

      Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

    • BIODERMA photo produit, Cicabio SPF 50+ T30ml crème solaire peau irritée
    • Soin ciblé occasionnel

      Peaux sensibles fragilisées exposées au soleil

      Technologie Antalgicine™

      Cicabio SPF 50+

      Réparateur très haute protection pour toute la famille, qui prévient les marques cicatricielles.

      Pour qui ?

      Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

    • Soin ciblé occasionnel

      Peaux sensibles fragilisées exposées au soleil

      Brevet D.A.F.

      Cicabio SPF 50+ Stick

      Le stick réparateur très haute protection solaire facile à appliquer et réappliquer.

      Pour qui ?

      Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)