Atopic Skin

La dermatite atopique est une maladie inflammatoire de la peau qui se caractérise par une extrême sécheresse cutanée et des plaques rouges souvent couvertes de petites vésicules (petites "cloques") provoquant d'intenses démangeaisons.

Bénigne, non contagieuse, la dermatite atopique est une maladie chronique qui évolue par poussées d'eczéma : ces phases aiguës ont un impact important sur la qualité de vie et sont très souvent à l'origine d'une insomnie.

Au fil du temps, un terrain atopique peut se manifester par d'autres allergies comme de l'asthme, une rhinite ou une conjonctivite allergique. Les complications sont la surinfection bactérienne ou virale (herpès). Les molluscum contagiosum, d'origine virale, apparaissent aussi davantage sur les terrains atopiques.

Extrêmement sèche, la peau devient plus perméable et ne remplit plus son rôle de barrière face aux agressions extérieures et aux allergènes. Mais toutes les peaux sèches ne deviennent pas atopiques.

L'atopie se développe sur un terrain génétique favorable.

De précédentes études ont montré que si l'un des parents a une peau atopique, la probabilité que l'enfant possède la même caractéristique cutanée est de 30 %**. Si les deux parents sont touchés, la probabilité est de 70 %**. 
 

Au-delà du facteur génétique, la peau atopique est aussi liée à :

Un emballement du système immunitaire Il fonctionne de manière exagérée, créant une inflammation. Perméable, l'épiderme laisse pénétrer les allergènes (acariens, poils d'animaux, pollens...) et certaines bactéries (staphylocoque doré) qui entraînent des réactions inflammatoires.
Des allergènes alimentaires Lait de vache, oeuf,... sont également impliqués au niveau digestif dans le déclenchement de certaines poussées d'eczéma. D'autres facteurs comme les produits chimiques appliqués sur la peau, la chaleur ou la transpiration sont des sources d'irritation, à l'origine de poussées d'eczéma.

Toutefois, dans la très grande majorité des cas, on ne retrouve pas d'allergie alimentaire chez l'enfant atopique. Les allergies alimentaires se présentent sous la forme de signes digestifs ou de signes cutanés et d'une "cassure" des courbes de poids et de taille.

Phase 1

La dermatite atopique débute généralement entre le 2e et le 3e mois de la vie avec l’apparition de plaques rouges très localisées sur les joues, sur les mains, puis plus tard aux zones de flexion des coudes et genoux. La maladie évolue par poussées pendant 1 à 2 ans.

La peau est sèche de manière permanente, ce qui favorise les démangeaisons, sources d'insomnie et d'une altération de la qualité de vie.

Phase 2

Après quelques années, certains enfants peuvent développer une autre manifestation d’atopie telle qu'une rhinite et/ou un asthme allergique. On parle de «marche atopique», souvent liée au grattage et à la forte colonisation de la peau par le staphylocoque doré.

Ainsi, afin de prévenir son apparition et son aggravation, la communauté scientifique préconise aujourd’hui une prise en charge précoce pour agir dès la naissance sur l’apparition de la peau atopique chez les nouveaux-nés non encore atteints mais présentant un terrain génétique prédisposant (parents atopiques, fratrie atopique).

Mom with her baby
  • Les personnes atteintes ont un terrain génétique allergique particulier (terrain atopique) qui peut se manifester également au niveau respiratoire (asthme), ORL (rhinite allergique), oculaire (conjonctivite allergique), digestif (allergie alimentaire).
  • Les bébés et les enfants sont les plus touchés, généralement entre 3 mois et 5 ans, avec un pic de 80 % des cas se déclarant avant 1 an.
  • Mais la peau atopique peut persister plus tard et jusqu'à l'âge adulte.
  • Michèle Sayag, Allergologist
    Dr Michèle Sayag, Allerglogue.

    Question d'un utilisateur: Comment prévenir et soigner les dermatites atopiques ?

    En ce qui concerne la prévention, elle s’adresse à des enfants "à risque", c'est-à-dire ayant au moins un parent atopique. Dans ces cas-là, on sait par exemple qu’éviter le contact avec un chat dans les premières semaines de la vie est utile. En ce qui concerne le traitement, les poussées d’eczéma doivent être traitées par des médicaments anti-inflammatoires dermocorticoïdes de manière la plus précoce possible. L’altération de la barrière cutanée doit être traitée quotidiennement par des émollients.

    Dr Michèle Sayag, Allerglogue.
  • Michèle Sayag, Allergologist
    Dr Michèle Sayag, Allergologue.

    Question d'un utilisateur: L’eau utilisée pour laver mon enfant peut-elle aggraver son atopie ?

    L’eau calcaire aggrave la sécheresse cutanée et donc l’altération de la barrière cutanée, ce qui permet aux allergènes de l’environnement de pénétrer la peau et de déclencher des poussées d’eczéma chez l'enfant atopique.

    Dr Michèle Sayag, Allergologue.
  • Michèle Sayag, Allergologist
    Dr Michèle Sayag, Allergologue.

    Question d'un utilisateur: J'ai eu des épisodes allergiques (eczéma, zona). Est-ce que ma fille a, du coup, un terrain favorable pour développer ces problèmes de peau ?

    Le zona n’est pas une allergie mais une infection virale. En revanche, si vous avez eu des réactions allergiques de type atopique, votre fille a plus de risques que la moyenne d’avoir une dermatite atopique.

    Dr Michèle Sayag, Allergologue.

La compréhension du caractère évolutif de la peau atopique a changé et a désigné deux objectifs clés qui doivent vous amener à consulter votre dermatologue.

 

 

 

AGIR LE PLUS TÔT POSSIBLE

Quelle stratégie face à une maladie évolutive ? Il s'agit de court-circuiter l'évolution et d'agir le plus tôt possible, au stade de la sécheresse pré-atopique chez les nourrissons à risque : ceux dont la peau est très sèche, blanchâtre, rugueuse, et ceux dont les parents ou les frères et soeurs ont eux-mêmes une peau atopique.

    
LIMITER L'ÉVOLUTION

Comment faire ? En intervenant le plus tôt possible, le plus spécifiquement possible, car chaque poussée inflammatoire de dermatite atopique favorise de nouvelles rechutes. Il est essentiel de traiter chaque poussée de manière radicale, ce qui limite la réapparition des lésions et réduit la durée d'évolution de la maladie.

Le traitement médicamenteux de la poussée d'eczéma repose en premier lieu sur les corticoïdes locaux (ou dermo-corticoïdes). Ils permettent une disparition des lésions inflammatoires et un rapide soulagement du prurit. Une récidive des lésions à l'arrêt brutal du traitement est fréquente. La quantité de corticoïdes locaux appliquée dépend de la surface à traiter et de l’âge du sujet. Le nombre de tubes utilisés sur une durée déterminée est quantifié par le médecin. On évitera de les appliquer sur le visage, et pour le nourrisson sur le siège.
En seconde intention, d’autres traitements peuvent être envisagés.
Les régimes d’éviction alimentaire ne sont justifiés qu’après confirmation médicale de l'existence d'une allergie alimentaire (tests allergologiques alimentaires en milieu spécialisé). 

Un dermatologue en blouse

Suivez bien tous les conseils de votre dermatologue. Ne pas oublier de prendre les précautions suivantes :

  • Évitez les allergènes susceptibles d'induire une réaction inflammatoire aiguë : les acariens, les pollens, les poils et les plumes d'animaux, mais aussi l'exposition au tabac qui est irritant.
  • Évitez une diversification alimentaire trop précoce chez le nourrisson. Suivez les conseils de votre pédiatre ou votre médecin traitant.
  • Préférez les vêtements en coton. Évitez la laine et les synthétiques pouvant irriter la peau.
  • Prenez garde de ne pas utiliser trop de lessive pour le nettoyage du linge. Le surdosage peut fragiliser l'épiderme.
  • N'oubliez pas de repasser votre linge ou de le passer au sèche-linge, vos vêtements seront moins rêches à porter.
  • Veillez à ce que la température de votre domicile ne soit pas trop élevée (19-20°C) et humidifiez régulièrement l'atmosphère. Aérez chaque jour, été comme hiver.
  • Humidifiez régulièrement la chambre à coucher ou plus simplement étendez pendant la nuit une serviette de toilette mouillée dans la chambre.
  • Pas de restriction concernant le sport sauf si l'hypersudation augmente les démangeaisons.
Clean clothes
  • Prenez quotidiennement une douche de 5 à 10 minutes avec une eau à température modérée (pas plus de 35 degrés, les peaux sèches ne supportent pas l'eau chaude). 
  • N'utilisez pas de bains moussants et de sels de bain toujours asséchants et irritants.
  • Lavez votre corps avec un produit d'hygiène très haute tolérance, idéalement un syndet liquide ou un pain surgras relipidant (pour renforcer la barrière cutanée).
  • Bannissez les savons ordinaires car ils irritent et dessèchent l'épiderme.
  • Séchez minutieusement la peau avec beaucoup de précaution, par tamponnements, à l'aide d'une serviette en coton.
Bébé dans le bain
  • Appliquez généreusement 1 à 2 fois par jour, un émollient de très haute tolérance qui favorise la reconstruction de la barrière cutanée, redonne souplesse et douceur à la peau tout en diminuant l'hyper-réactivité cutanée.
  • En période de poussée d'eczéma, utilisez 1 à 2 fois par jour un soin hydratant et surgraissant qui calme les démangeaisons et limite la réaction inflammatoire sur l'ensemble du corps en dehors des lésions d'eczéma.
Bioderma - Woman applying cream on her body
*Dermatite atopique : épidémiologie en France, définitions, histoire naturelle, association aux autres manifestations atopiques, scores de gravité, qualité de vie. E. Mahé. Ann. Dermatol. Venereol. 2005 ; 132
**Dermatite atopique. SA Büchner. Forum Med Suisse N°19, mai 2001

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Huile de douche F1L peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Huile de douche

    24h d'hydratation et confort immédiat dès la douche.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Intensive Gel moussant 500ml gel moussant peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive Gel moussant

    Le gel nettoyant douceur, purifiant et anti-démangeaisons.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Intensive Pain 150g pain nettoyant peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive pain

    Le pain nettoyant surgras apaisant,
    purifiant et anti-démangeaisons

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Intensive baume 500ml crème nourrisante peau atopique
  • Soin de jour

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive baume

    Le soin intensément anti-démangeaisons et réparateur.
    Ultra-apaisant, ultra-nourrissant.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm SOS spray 200ml spray anti-démangeaisons
  • Soin ciblé occasionnel

    Peaux sensibles sèches à très sèches Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Technologie Skin relief

    Atoderm SOS spray

    Le réflexe anti-démangeaisons pour un apaisement immédiat.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Intensive eye T100ml crème paupières sèches irritées
  • Soin de jour

    Paupières sensibles, très sèches à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive eye

    Le soin 3-en-1 quotidien des paupières irritées : apaise, répare et démaquille.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Photoderm MINERAL SPF 50+ 100g crème solaire minérale
  • Photoprotection spécifique

    Peaux sensibles à intolérantes Allergies aux filtres chimiques

    Photoderm MINERAL

    La très haute protection solaire sensorielle avec 100 % de filtres minéraux.

    Pour qui ?

    Adultes, Enfants, Bébés