Dermatite atopique ou eczéma atopique :  tout savoir, tout comprendre !

Dans la grande famille des dermatites, celle qui touche le plus d’enfants et adultes, c’est la dermatite atopique, qui n’est pas du tout contagieuse, il faut le rappeler. Aussi couramment appelée « eczéma atopique », cette irritation de la peau sèche provoque des rougeurs avec des plaques qui pèlent (squames), souvent accompagnées de petites cloques (vésicules).

 

Signe particulier : les plaques entraînent d’intenses démangeaisons, qui rendent la vie quotidienne parfois très difficile. Elles peuvent aussi facilement s’infecter en présence d’une bactérie, le staphylocoque doré. En dehors de ce cas particulier, la dermatite atopique n’est pas grave lorsqu’elle est bien traitée.

Bon à savoir

L’eczéma atopique n’est pas une allergie, même s’il se développe souvent sur un terrain allergique (atopique) ! La dermatite atopique ne doit donc pas être confondue avec la dermatite irritative de contact ni avec la dermatite allergique de contact, qui provoquent elles aussi de l’eczéma.

  1. Dans le cas de la dermatite irritative de contact, les plaques rouges localisées sont directement liées au contact avec une substance bien particulière : parfum, pollen, métal, ingrédient cosmétique, latex… La liste des allergènes potentiels est très longue. 
  2. Les manifestations d’eczéma apparaissent immédiatement à l’endroit précis du contact et s’accompagnent souvent de démangeaisons. 
  3. A ce stade, il ne s’agit pas d’une allergie et il n’y a pas de traitement. Il faut simplement utiliser des produits d’hygiène doux et des cosmétiques bien adaptés à votre type de peau. La réaction cutanée s’arrête dès que le facteur responsable est éliminé. Le seul problème est de parvenir à l’identifier !
  1. Plutôt rare, mais plus fréquente chez les femmes, la dermatite allergique de contact présente les mêmes symptômes que la dermatite irritative de contact : plaques rouges, boutons, gonflements et sensations de brûlures et/ou de démangeaisons.
  2. Les effets sont également dus au contact avec une substance allergène, mais peuvent être différés dans le temps et suivent une période de sensibilisation où rien ne se passe. Une fois le seuil de tolérance de la peau dépassé, les manifestations se produisent au niveau de la zone de contact ou à distance, rapidement ou beaucoup plus tard. 
  3. La dermatite allergique de contact suscite une réaction du système immunitaire et fait souvent suite à une dermatite irritative de contact ancienne, qui finit par sensibiliser l’organisme. Là encore, il faut détecter l’allergène responsable avec des tests spécifiques et l’éliminer.

 

 

Cliquez ici pour en savoir plus

Dermatite atopique de l’enfant et de l’adulte : quelles différences ?

Les manifestations de la dermatite atopique sont globalement les mêmes, mais il existe des spécificités en fonction de l’âge.

Début et fin de l’eczéma atopique

La dermatite atopique de l’enfant commence souvent dès les premiers mois de la vie et s’arrête en général spontanément autour de la puberté. 

 

Localisation des plaques d’eczéma (bébés jusqu’à 2 ans)

Chez les bébés, les plaques d’eczéma touchent les zones rebondies (joues, front), bras, ventre, jambes, zones de plis parfois….

Localisation des plaques d’eczéma (enfants et adolescents de 2 à 15 ans)

En grandissant, l’eczéma atopique évolue et se localise de plus en plus dans zones de grands plis (creux du coude, face arrière des genoux), mains, poignets, chevilles, visage (pourtour de la bouche, derrière les oreilles, paupières).

 

Facteurs déclenchants des poussées d’eczéma

Chez les bébés et les enfants, on trouve souvent un excès d’hygiène avec des produits cosmétiques trop agressifs, une diversification alimentaire trop précoce ou une alimentation mal équilibrée, la présence d’acariens dans un environnement mal aéré, la pollution urbaine, le froid…

 

Conséquences de la dermatite atopique

Les démangeaisons perturbent avant tout le sommeil et par conséquent la qualité de vie de toute la famille. Les bébés et les enfants atopiques ont tendance à être fatigués, donc agités, ils ne tiennent pas en place à cause des démangeaisons, pleurent souvent plus que la moyenne. Au fil des années, ils peuvent parfois développer un manque de confiance en eux et des difficultés à se construire une bonne image d’eux-mêmes.

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'eczéma de l'enfant

eczéma jambes enfant

Début et fin de l’eczéma atopique

La dermatite atopique de l’adulte commence le plus souvent dans l’enfance et se poursuit au-delà de l’âge de la puberté dans 5% des cas. Mais la elle peut aussi se déclencher à tout âge, plus tardivement, sans signes avant-coureurs particuliers, ou même revenir après des années de rémission.

 

Localisation des plaques d’eczéma

Chez les adultes, les plaques d’eczéma touchent toutes les zones du corps mais se concentrent le plus fréquemment derrière les oreilles, sur les paupières, sur les mains, le visage, le creux du coude, l’arrière des genoux, dans la barbe pour les hommes…

 

Facteurs déclenchants des poussées d’eczéma

On retrouve les mêmes facteurs que les enfants, qui peuvent être très différents selon chacun. Mais chez les adultes, il faut aussi ajouter le stress qui n’est pas la cause directe de la dermatite atopique mais un facteur aggravant qui peut déclencher une poussée d’eczéma. 

 

Conséquences de la dermatite atopique

Les démangeaisons altèrent le sommeil et génèrent de la fatigue chronique. Les plaques d’eczéma, surtout si elles sont visibles, peuvent être source de honte et de peur du regard des autres. Les personnes atopiques ont souvent des problèmes d’estime d’elles-mêmes et parfois d’anxiété sociale.

 

 

Cliquez ici pour en savoir plus sur l'eczéma de l'adulte

Il faut faire la différence entre la cause première et les très nombreux facteurs déclenchants. Il s’agit en effet d’une maladie de peau multifactorielle, qui varie selon les patients, ce qui la rend encore plus difficile à comprendre. Pourtant, beaucoup d’idées reçues fausses circulent à son sujet. Démêlons le vrai du faux avec ce petit quiz rapide :

VRAI, aucun risque de transmission d’aucune manière.

 

VRAI car les caractéristiques génétiques de la peau se transmettent fréquemment des parents aux enfants.

FAUX mais ses conséquences ont un impact réel sur le moral des patients.

FAUX mais quand on a un terrain atopique on souffre plus facilement de réactions allergiques : urticaire, rhume des foins, conjonctivite, asthme, allergies alimentaires…

Une origine génétique, la peau sèche

Une peau très sèche et poreuse est à l’origine de la dermatite atopique chez l’enfant comme chez l’adulte : on parle de peau atopique avec 2 caractéristiques majeures :

 

  • Les peaux très sèches et atopiques ne jouent pas leur rôle barrière et laissent pénétrer les allergènes potentiels de l’environnement dans l’organisme, aussi bien par la respiration que par voie orale. Voilà pourquoi une peau atopique sur-réagit à tout ou presque : pollution, sueur, froid, textiles rugueux, cosmétiques mal choisis, eau calcaire, certains aliments… 

 

  • Enfin, cette peau très sèche peu étanche est souvent colonisée par des bactéries, dont le staphylocoque doré, responsable de complications et d’infections. Il faut donc surveiller tout spécialement les petits bobos et autres boutons qui peuvent s’infecter rapidement en cas de peau atopique.

 

De multiples facteurs sont impliqués dans le déclenchement des poussées d’eczéma atopique. Ces facteurs sont à la fois internes et externes. Plus compliqué, ils ne sont pas les mêmes pour toutes les personnes atopiques, chacun a ses sensibilités particulières. A vous d’observer les réactions de votre peau pour identifier les facteurs qui vous concernent plus spécifiquement.

Les recherches récentes ont mis en évidence l’impact du microbiote, c’est-à-dire des micro-organismes qui vivent normalement dans notre intestin et sur notre peau et contribuent à notre santé.

Dermatite atopique & microbiote intestinal ou flore digestive

Le lien entre l’alimentation, le microbiote intestinal et la dermatite atopique est maintenant bien établi. Les nouveaux-nés et les enfants touchés présentent souvent des anomalies du microbiote intestinal. On sait qu’il joue un rôle important dans les réactions de la peau face aux agressions extérieures. L’alimentation peut donc contribuer au rééquilibrage du microbiote intestinal des personnes atopiques.

Dermatite atopique & microbiote cutané

La flore cutanée se développe dès la naissance à partir du microbiote de la mère et de la confrontation avec l’environnement extérieur. On a constaté un plus grand nombre de souches bactériennes sur la peau des enfants atopiques et notamment une prolifération du staphylocoque doré. Les traitements locaux visent donc à limiter leur place et à augmenter le taux de « bonnes » bactéries.

Il est difficile de dresser la liste exhaustive de tous les facteurs déclencheurs externes.

Rappelons que chaque personne souffrant de dermatite atopique a ses propres sensibilités et ne réagit pas à tout, heureusement ! Voici les déclencheurs les plus fréquents. 

  • Les facteurs d’irritation de la peau : laine, fibres synthétiques ou rêches, étiquettes des vêtements, détergents, parfums, cosmétiques, sueur…
  • Les conditions climatiques, comme le climat tropical chaud et humide ou au contraire le froid intense 
  • La pollution atmosphérique, les pollens, les acariens…
  • Les facteurs émotionnels comme le stress et l’anxiété qui ont tendance à exacerber les maladies de peau
  • Les infections spécifiques, en particulier les champignons
  • Certains traitements médicamenteux comme les antibiotiques
  • L’alimentation et notamment le sucre

Qui est concerné par la dermatite atopique ?

La dermatite ou eczéma atopique touche avant tout les bébés et les enfants à la peau très sèche, partout dans le monde, davantage dans les pays industrialisés. Dans ces pays, les cas ont été multipliés par 3 en 30 ans. Cette explosion souligne le rôle très probable de l’environnement dans le déclenchement des poussées d’eczéma. 

 

Le profil des personnes à risque répond à 4 critères principaux :

  1. Terrain familial : avoir un ou deux parents souffrant d’eczéma ou d’allergies
  2. Sécheresse atmosphérique : vivre sous un climat sec
  3. Chaleur humide : vivre dans un climat tropical
  4. Pollution : vivre en zone urbaine

La dermatite atopique est une maladie chronique qui fonctionne par cycles, alternant périodes de crises (poussée d’eczéma) et périodes d’accalmie (la peau redevient seulement très sèche) puis récidives dans un délai variable.

démangeaisons dos femme

Le scénario d’une poussée d’eczéma est toujours le même, avec des intensités variables :

  • Peau très sèche qui pèle
  • Rougeurs localisées sous forme de plaques
  • Démangeaisons
  • Gonflement éventuel
  • Plaques rugueuses qui desquament
  • Petites cloques sur les plaques rouges
  • Ouvertures des cloques et suintement de liquide
  • Apparition de croûtes

Les démangeaisons très intenses perturbent le sommeil des enfants comme des adultes, en sachant que les grattages augmentent le risque d’infection. Au fil du temps, se gratter devient une obsession difficile à contenir. Le regard des autres face à un enfant ou un ado qui se gratte beaucoup peut mener à un certain isolement social, certains patients souffrent même de dépression. Quel que soit l’âge, les conséquences psychologiques de l’eczéma atopique ne doivent pas être minimisées.

Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement définitif contre la dermatite atopique, mais toute une palette de conseils et de solutions pour la contrôler et réduire son impact au quotidien. Toutes ces consignes font partie de l’éducation thérapeutique qui permet d’espacer les crises, parfois pendant des semaines ou des mois, voire des années !

  • Une mesure de fond qui passe par des légumes, des fruits, des huiles riches en omegas 3, des céréales complètes et pas d’excès de sucres. 
  • Il peut être intéressant de faire des tests pour détecter les allergènes alimentaires auxquels on est sensible : arachides, noix et graines, lait, blanc d’œuf, poissons-crustacés-mollusques, chocolat etc…
alimentation saine
  • Aérer les pièces tous les jours
  • Aspirer les sols et rideaux régulièrement
  • Eviter les tapis, moquettes et tentures
  • Utiliser des pulvérisateurs anti-acariens
aération de la pièce
  • Prendre des douches tièdes (34°C) courtes (5 min max) plutôt que des bains qui favorisent la macération et dessèchent la peau
  • Utiliser des produits lavants doux
  • Bien hydrater sa peau après chaque douche
  • Éviter les produits parfumés
  • Préférer le coton ou le lin aux matières synthétique et à la laine (jamais directement sur la peau)
 femme qui se lave

En cas de crise, une bonne routine de soin quotidienne peut faire la différence. C’est même la base du traitement de la dermatite atopique pour les enfants comme pour les adultes. Il faut apprendre à prendre soin de sa peau atopique correctement et mettre en place des stratégies pour éviter les grattages.

L’hygiène quotidienne de la peau atopique en 4 gestes simples

application crème épaule femme

Prendre soin de sa peau atopique

  1. Prenez des douches courtes à l’eau juste tiède, car l’eau chaude décape trop la peau. Si vous avez besoin d’une seconde douche, après le sport par exemple, rincez-vous juste à l’eau claire… jamais chaude là encore !
  2. Choisissez un produit lavant doux spécialement formulé pour les peaux atopiques pour éviter tout risque de réaction et renforcer la barrière cutanée.
  3. Hydratez votre peau systématiquement après chaque toilette avec un émollient de type baume. En cas de démangeaisons, appliquez-en immédiatement sur la zone. Pensez aux mini-formats à garder toujours avec vous.
  4. N’hésitez pas à diminuer le nombre de douches quand c’est possible, 1 jour sur 2 l’hiver par exemple.

SOS grattages !

démangeaisons nuque femme

Essayer de faire diversion en cas de fortes démangeaisons

  • Pour un enfant, proposez un jeu ou une activité qui occupe à la fois l’esprit et les mains. 
  • Les adultes peuvent aussi prévoir des occupations spécifiques lorsque la crise arrive. 
  • La méditation, la relaxation ou les techniques de respiration peuvent aider à contrôler le stress. 
  • Pour tous, le froid fait des miracles sur les démangeaisons : gardez des glaçons dans une poche en textile doux que vous appliquez sur la zone.

Comment choisir des soins adaptés à la peau atopique ?

Question pratique ! Toutes les personnes atopiques ont déjà fait la mauvaise expérience d’utiliser un produit cosmétique non adapté qui provoque une poussée d’eczéma. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut choisir des soins spécialement formulés pour les peaux « très sèches ou sujettes à l’eczéma atopique ».  Leurs ingrédients sont rigoureusement sélectionnés pour répondre aux besoins spécifiques de votre peau. 

 

Trouvez votre duo de soins parfait

Un produit lavant bien choisi pour l’hygiène, une crème émolliente ou un baume pour l’hydratation quotidienne : c’est la base du traitement de fond de tous les jours, en complément des dermocorticoïdes prescrit par le médecin en cas de poussée d’eczéma. Pour vous aider à trouver les produits qui conviennent à votre peau atopique, il existe plusieurs labels de référence.

  • « Emollient Plus », label de l’Académie européenne de dermatologie et de vénérologie

Il distingue des produits d’hydratation à la composition et à l’efficacité correspondant aux recommandations européennes en matière de soin aux peaux atopiques.

  • ECARF, un label européen spécial allergies cutanées

Présent dans plus de 30 pays, il apparaît sur les produits validés par le comité scientifique du Centre européen de recherche sur les allergies. Une garantie d’innocuité valable aussi pour les peaux atopiques. 

  • AFPRAL, un certificat français pour les allergies cutanées

Dédié aux personnes allergiques, ce certificat élaboré par l’Association Française pour la Prévention des Allergies garantit que le produit apporte toutes les garanties de sécurité et d’efficacité. Même si la dermatite atopique n’est pas une allergie, c’est un indicateur précieux pour se repérer et éviter toute réaction indésirable.

Où trouver du soutien pour vivre mieux avec la dermatite et l’eczéma atopique ?

C’est une réalité, la dermatite atopique n’est pas grave, mais reste difficile à vivre. Les crises d’eczéma successives ont un impact sur le moral à long terme, avec une fatigue chronique, une sensation persistante d’être mal dans sa peau et des problèmes d’image de soi. Quand un bébé ou un enfant est touché, tout l’équilibre de la famille peut être mis en cause avec des sentiments de jalousie entre frères et sœurs, de frustration et de découragement des parents… Sans parler de l’adolescence ! Il ne faut pas rester seul face à l’eczéma, mais au contraire se rapprocher des personnes qui en souffrent aussi et elles sont nombreuses.

 

Les associations et les communautés de patients dédiées à l’eczéma atopique

 

Plusieurs associations existent dans le monde pour rompre l’isolement et mieux faire connaître la dermatite atopique du grand public, par des rencontres et des événements. N’hésitez pas à les contacter pour obtenir des conseils, trouver de l’aide pour vous ou votre enfant et échanger avec des personnes qui font face aux mêmes difficultés que vous.

Quelques références :

  • L’Association Française de l’Eczéma en France
  • National Eczema Association aux Etats-Unis
  • National Eczema Society en Grande Bretagne
  • Asociaciòn de Afectados por la Dermatitis Atopica en Espagne
  • ANDeA, Associazione Nazionale Dermatite Atopica en Italie
  • Association for People with Constitutional Eczema (VMCE - Vereniging Mensen met Constitutioneel Eczeem) aux Pays Bas
  • Atopic Dermatitis Support Association au Brésil
  • Atopikerna en Suède
  • Eczema Society of Canada

 

Pensez aussi aux communautés de patients et de médecins engagés pour vous aider. Par exemple, la communauté Médecins-Patients de BIODERMA vous propose de précieuses ressources en mettant à votre disposition des articles sur la thématique de l’atopie, validés par une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé. Une mine d’informations et d’astuces pratiques pour bien comprendre votre peau et mieux gérer votre traitement.

 

L’éducation thérapeutique peut vous changer la vie !



Disponibles dans les hôpitaux ou en cabinets médicaux privés dans le monde entier, environ 80 écoles de l’atopie mettent à votre disposition un programme de soins de la dermatite atopique. Leur approche psycho-éducative s’adresse aux enfants comme aux adultes et aborde tous les aspects de l’eczéma atopique. Comment gérer les dermocorticoïdes, comment appliquer son émollient correctement dès son plus jeune âge, comment lutter contre les démangeaisons de l’eczéma… Des traitements aux conseils de vie quotidienne, l’éducation thérapeutique permet de devenir acteur de sa maladie et de ne plus la subir.

groupe de soutien

Quelle place pour les médecines douces dans l’eczéma atopique ?

Soyons clairs, il ne s’agit pas du tout de remplacer le traitement prescrit par votre médecin mais d’apporter une aide complémentaire qui peut se révéler très utile. Plusieurs approches ont montré de bons résultats, pour les enfants, les adolescents et les adultes, à vous de choisir celle qui vous correspond le mieux.

  • Anti-stress & anti-démangeaisons

La méditation, le yoga, la cohérence cardiaque font partie des techniques de relaxation les plus efficaces pour réduire les tensions et calmer les envies de grattage.

  • Contre l’anxiété et la dépression

Comme beaucoup de maladies de peau, la dermatite atopique peut créer des problèmes d’identité, de confiance en soi et mener à des états dépressifs. N’hésitez pas à consulter un psychologue, certains sont spécialisés dans les problématiques de peau. 

  • L’apport des médecines douces

La sophrologie et l’acupuncture peuvent être de bons compléments au traitement classique. Une étude de 2021 a montré l’efficacité de l’acupuncture sur la sévérité de l’eczéma et les démangeaisons.

  • Les pratiques artistiques

Quelle que soit la discipline, l’art-thérapie a un réel impact sur le processus de réparation de l’image de soi et sur la qualité des relations sociales. La créativité peut être source de guérison alors laissez parler vos envies pour améliorer votre bien-être.

 

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Huile de douche F1L peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Huile de douche

    (511 avis)

    24h d'hydratation et confort immédiat dès la douche.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (sauf nourrissons prématurés)

  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive Gel moussant

    (65 avis)

    Le gel nettoyant douceur, purifiant et anti-démangeaisons.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (sauf nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Intensive Pain 150g pain nettoyant peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive pain

    (18 avis)

    Le pain nettoyant surgras ultra-apaisant, purifiant et anti-démangeaisons.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (sauf nourrissons prématurés)

  • Soin de jour

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive baume

    (247 avis)

    Le soin intensément anti-démangeaisons et réparateur. Ultra-apaisant, ultra-nourrissant.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (sauf nourrissons prématurés)

  • Soin de jour

    Paupières sensibles, très sèches à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive eye

    (52 avis)

    Le soin 3-en-1 quotidien des paupières irritées : apaise, répare et démaquille.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (sauf nourrissons prématurés)

  • Soin ciblé occasionnel

    Peaux sensibles sèches à très sèches Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Technologie Skin relief

    Atoderm SOS spray

    (27 avis)

    Le réflexe anti-démangeaisons pour un apaisement immédiat.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (sauf nourrissons prématurés)

  • Photoprotection classique

    Peaux sensibles Peaux sensibles fragilisées par certains traitements Peau de bébé et d’enfant normale

    SUN ACTIVE DEFENSE PATENT

    Photoderm Lait ULTRA SPF50+

    (40 avis)

    Très haute protection pour toute la famille

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (enfants de plus de 12 mois)