Appareil de radiothérapie

Le cancer frappe rapidement et de façon insidieuse : une poignée de cellules cancéreuses se multiplient rapidement et infectent les tissus voisins. Si rien n’est fait, elles risquent de se répandre dans tout le corps. Ainsi, traiter le cancer consiste à détruire les cellules altérées et à empêcher leur propagation.

La chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie sont les trois principales méthodes utilisées pour soigner le cancer. 

La chirurgie est privilégiée lorsque le cancer est encore petit et localisé et qu’il est possible de l’extraire. 

La radiothérapie tente d’éliminer le cancer par différentes radiations.

De plus en plus administrée comme une thérapie ciblée, la chimiothérapie utilise de puissants médicaments pour attaquer le cancer. Par voie orale ou injections, ils empêchent eux aussi les cellules cancéreuses de se propager et les éliminent.

Lorsque vous vous battez pour enrayer efficacement la progression du cancer, il est possible que des effets secondaires apparaissent. Les cellules de la peau se renouvellent rapidement et peuvent donc aussi être impactées par la chimiothérapie et les thérapies ciblées. Sans soins adaptés, ces effets secondaires peuvent avoir d’importantes conséquences sur la qualité de vie et le moral des patients.

La peau est le plus grand organe de notre corps. Maîtriser des effets secondaires comme la folliculite ou le syndrome main-pied peut réellement faire la différence pour assurer la continuité du traitement. Voyons comment plus en détail.

 

La folliculite, une éruption cutanée qui peut concerner le visage, la poitrine et le haut du dos

Entre 43 et 85 % des patients soignés par thérapies ciblées développent une folliculite. Tout dépend du type de traitement et de sa longueur. Cependant, rassurez-vous, les éruptions disparaissent à l’arrêt du traitement et ne laissent pas de cicatrices à terme en général.

Certaines thérapies ciblées comme les anti-EGFR provoquent une sensation d’échauffement dans les glandes sébacées, présentes en grande quantité dans la peau. Voilà pourquoi les lésions acnéiformes sont plutôt localisées sur les zones séborrhéiques comme le visage, le cou, les épaules et le dos. Cette folliculite se distingue de l'acné par l’absence de comédons. Elle ne peut donc pas être soignée de la même manière et les traitements contre l’acné ne sont pas recommandés.  

Au départ, il est possible que les patients ressentent des sensations d’échauffement et de gonflement au milieu du visage et sur les parties du corps où se développeront plus tard les irritations. Des boutons peuvent ensuite apparaître, la peau peut devenir rouge avec des démangeaisons. Elle sera alors douloureuse au moment où les lésions surgissent. La peau peut devenir extrêmement sensible, au point que les patients ont du mal à supporter le simple contact des vêtements sur la peau.

Une étude conduite par BIODERMA met en lumière différents symptômes susceptibles de provoquer une sensation d’inconfort chez les patients.

Symptômes folliculite

Nettoyage de la peau

La folliculite affecte fortement la qualité de vie de certains patients, en limitant leurs interactions sociales. Au premier stade, l’utilisation de nettoyants et hydratants adaptés peut aider à limiter le développement de la folliculite.

Garder le moral est aussi essentiel. Aucune raison de délaisser le maquillage, au contraire, s’il est choisi correctement, il peut aider à dissimuler les boutons et limiter l’impact de la folliculite sur la qualité de vie. Il est recommandé d’utiliser des produits non-comédogènes qui laissent la peau respirer, de nettoyer et sécher soigneusement sa peau tous les soirs.

Consultez votre équipe de soignants. N’hésitez pas à leur expliquer ce que vous ressentez et à demander leur avis, même s’il s’agit « juste d’un effet secondaire ». Appliquer une crème apaisante dès le début du traitement aide à prévenir les éruptions et évite une éventuelle aggravation qui pourrait bouleverser votre mode de vie.

Découvrez notre article : Créaline Erycontrol – Crème apaisante hydratante pour les peaux sensibilisées, avec rougeurs superficielles induites par certains traitements contre le cancer.

 

Le pourcentage de patients touchés par le syndrome main-pied est très variable : entre 3,2 % et 74 %. Comme pour la folliculite, les effets dépendent largement des médicaments et de la dose administrée.

Les mains et les pieds deviennent secs et sensibles au toucher. Les patients peuvent ressentir des gonflements, des picotements et une hyperesthésie (hypersensibilité de la peau). Tenir des objets et marcher est alors gênant et à un stade plus avancé, se déplacer devient difficile. Des callosités épaisses peuvent se développer et la peau peut desquamer, peler et se fissurer.

 

 

 

Le syndrome main-pied

Le syndrome main-pied reste encore bien mystérieux. De nombreuses raisons peuvent expliquer l’apparition de cet effet secondaire sur la peau, notamment une strate de l’épiderme qui se renouvelle plus vite, une micro vascularisation différente des autres parties du corps, une couche cornée plus épaisse et l’absence de glandes sébacées et follicules pilo-sébacés. La peau des mains et des pieds semble différente comparée au reste du corps.

Mains homme

Dès l’apparition des premiers signes, il faut prendre soin de ses mains et de ses pieds pour bien gérer cet effet secondaire. Les patients doivent penser à protéger leurs mains et pieds en toutes circonstances. Il vaut mieux éviter les activités du quotidien pouvant entraîner des lésions, comme le jardinage sans gants, les chaussures peu confortables, les sacs lourds à porter…

Porter les courses

À l’apparition des sensations d’échauffement, le mieux est de consulter un professionnel de santé et de lui expliquer en détail ce que vous ressentez afin qu’il vous prescrive le soin le plus adapté. Il vous aidera à trouver l’émollient qui apaisera votre peau et vous soulagera.

Consultation sur le syndrome main-pied

Entre la folliculite et le syndrome main-pied, la peau affaiblie par la chimiothérapie a tendance à devenir sèche, rouge et sensible.

Reconnaître et soigner ces effets secondaires précocement peut tout changer pour la qualité de vie des patients et les aider à poursuivre leur traitement pour vaincre leur cancer.

  • Maintenez votre peau bien hydratée : appliquez une crème émolliente au moins deux fois par jour
  • Ne touchez pas et ne percez pas les boutons   
  • Ne faites pas de gommages afin d’éviter des irritations plus sévères
  • N’utilisez pas de produits parfumés ni de kératolytiques ou de traitements contre l’acné
  • Choisissez des produits lavants doux sans savon, proches d’un pH à 5,5 et sans parfum, alcool ni extraits de fruits et de plantes
  • Nettoyez votre visage avec vos mains plutôt qu’avec un gant de toilette
  • Essuyez-vous avec une serviette douce
  • Maquillez-vous avec des cosmétiques non-comédogènes
  • Évitez les longues périodes d’exposition au soleil et protégez votre peau avec des vêtements amples et de couleur claire qui couvrent votre corps. Un chapeau, des lunettes et une protection solaire à l’indice SPF50+ sont également essentiels pour bien se protéger.

 

Lavage doux
  • Prenez rendez-vous avec un pédicure-podologue pour enlever les zones d’hyperkératose (épaississement de la couche cornée)
  • Utilisez des gants en coton pour les activités du quotidien (jardinage, cuisine) et des gants en latex pour la vaisselle
  • Portez des chaussures confortables, qui ne serrent pas, avec un petit talon et des semelles intérieures
  • Ne vous exposez pas longuement au soleil
  • Évitez l’eau brûlante et les longs bains chauds, préférez les douches courtes à l’eau tiède
  • Lavez-vous avec un nettoyant adapté, sans savon et sans parfum. Évitez les cosmétiques parfumés ou contenant de l’alcool
  • Tapotez vos mains et pieds sans les frotter pour les sécher
  • Appliquez régulièrement un émollient. Avant un traitement pour l’hyperkératose, appliquez aussi une crème contenant 10 % d’urée
  • Mesures liées au Coronavirus : depuis le début de l’épidémie, le syndrome main-pied impacte les mains de manière plus importante. Le nettoyage intensif au gel hydro-alcoolique ou à l’eau et au savon détruit le film hydrolipidique cutané et affaiblit la peau du patient. L’utilisation de produits désinfectants doux est donc préférable. Une crème réparatrice doit également être appliquée régulièrement pour reconstituer le film hydrolipidique.

 

Nettoyage de la maison

Les professionnels de santé concentrent toute leur attention sur le traitement du cancer, à juste titre. Néanmoins, les effets secondaires peuvent eux aussi vous impacter fortement. Osez vous exprimer, partager votre histoire ; intégrez un groupe de soutien : chaque patient atteint de cancer traverse cette épreuve difficile et a ses propres conseils à partager.

  • Créaline Erycontrol : Soins hydratants pour les patients en chimiothérapie
  • Peaux fragilisées par des traitements ou des pathologies

    Peaux sensibles fragilisées par certains traitements

    Démarche MEDI-SECURE

    Créaline Erycontrol

    (1 avis)

    La crème dermo-cosmétique apaisante hydratante des peaux sujettes aux sensibilités et rougeurs superficielles induites par certains traitements anticancéreux

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (enfants de plus de 3 ans)

  • Crème Atoderm Palmakera pour patients atteints de cancer et diabétiques
  • Peaux fragilisées par des traitements ou des pathologies

    Mains et pieds sujets aux desquamations et sensations d'inconfort

    Démarche MEDI-SECURE

    Atoderm Palmakera

    Le soin dermo-cosmétique lissant apaisant des mains et des pieds sujets aux desquamations et sensations d’inconfort induites par certains traitements anticancéreux ou par le diabète

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (enfants de plus de 3 ans)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Xereane T150ml baume peaux fragilisées
  • Peaux fragilisées par des traitements ou des pathologies

    Peaux asséchées par les traitements ou les pathologies

    Démarche MEDI-SECURE

    Atoderm Xereane

    (5 avis)

    Le baume dermo-cosmétique nourrissant apaisant des peaux asséchées par certains traitements ou pathologies.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (enfants de plus de 3 ans)

  • BIODERMA photo produit, Cicabio Restor T100ml crème peau fragilisée
  • Peaux fragilisées par des traitements ou des pathologies

    Peaux fragilisées par les traitements oncologiques

    Démarche MEDI-SECURE

    Cicabio Restor

    (5 avis)

    Le soin dermo-cosmétique apaisant protecteur des peaux fragilisées par certains traitements anticancéreux.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (enfants de plus de 3 ans)

  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Intensive Gel moussant

    (56 avis)

    Le gel nettoyant douceur, purifiant et anti-démangeaisons.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)