Le port du masque est devenu un geste essentiel pour combattre l’épidémie de Covid-19.

Mais porter un masque toute la journée peut altérer la barrière cutanée et entraîner des effets secondaires indésirables : irritations, sécheresse, rougeurs, démangeaisons, picotements, tiraillements, chez les personnes sujettes à l’acné une poussée (souvent appelée maskné = masque + acné), etc…

C’est encore plus vrai si vous avez la peau déjà sensible ou réactive, donc plus sujette aux irritations.

Le port du masque peut, soit créer des réactions inattendues sur la peau, soit accentuer une pathologie de peau préexistante (acné, rosacée, dermite séborrhéique, dermatite atopique).

Voici quelques conseils dermatologiques pour comprendre pourquoi le masque provoque des changements sur votre peau, comment prendre soin de votre barrière cutanée et prévenir les effets secondaires du port du masque.
 

  • Porter un masque fait désormais partie de notre quotidien et reste absolument nécessaire, mais cela entraîne un vrai changement écobiologique de la peau. Nous considérons la peau comme un écosystème vivant en interaction permanente avec son environnement. Déjà, la peau du visage n’est pas habituée à être couverte d’un masque. Cela crée un environnement semi-occlusif qui empêche les échanges naturels externes (humidité, UV, oxygène…) La peau n’interagit pas de la même manière avec son environnement : au lieu d’être en contact avec l’oxygène de l’air, elle est « confinée » dans un milieu chaud et humide, riche en dioxyde de carbone (CO2) à cause de la respiration. Cet environnement semi-occlusif peut provoquer des troubles cutanés majeurs, liés à la macération.
  • Une étude chinoise menée sur 407 soignants montre que 49 % d’entre eux ont signalé des réactions causées par le masque au niveau du visage. Démangeaisons (14,9 % des cas), érythème (12,6 %) et sécheresse (11,6 %) sont les manifestations les plus fréquentes. Par ailleurs, 43,6 % des personnes ayant de l’acné, 100 % des personnes souffrant de rosacée et 37,5 % des personnes atteintes de dermite séborrhéique ont rapporté une aggravation de leur pathologie1.

1Zuo Y, Hua W, Luo Y, et al. Skin reactions of N95 masks and medial masks among health-care personnel: A self-report questionnaire survey in China. Contact Dermatitis. (2020)
Maskne_visage-masque-femme

  • Michèle Sayag, Allergologist Bioderma
    Dr Michèle Sayag, Médecin Allergologue - BIODERMA.

    Porter un masque provoque une occlusion cutanée et une macération qui exacerbe l’irritation causée par les frottements. Le masque crée un environnement chaud et humide favorable à la production de sébum et à l’apparition de boutons (acné ou lésions inflammatoires). 

    Dr Michèle Sayag, Médecin Allergologue - BIODERMA.

Quels sont les effets secondaires du port du masque sur le visage ?

Il a été démontré que le port du masque détériore la barrière cutanée : soit en générant de nouvelles réactions sur la peau, soit en exacerbant des troubles cutanés existants (acné, rosacée, dermite séborrhéique, dermatite atopique). Chaque peau est unique et réagit à sa manière.

Sur une peau saine, des irritations liées aux frottements

Le port du masque crée des frictions qui peuvent causer des irritations. La peau du visage est incontestablement plus fine et réagit mal aux frictions. Parler, tousser ou même remettre son masque en place entraîne de nombreux frottements. Selon la sensibilité de votre peau, les frottements répétés peuvent faire apparaître des irritations. Les études menées par les professionnels de santé précisent que les irritations concernent tous les points de contact, en particulier le nez, le menton, les joues, sous les yeux et derrière les oreilles.

Par ailleurs, le masque retient la poussière et les impuretés qui peuvent accroître encore les irritations.

Sur une peau déjà sujette à des déséquilibres, une exacerbation des troubles cutanés existants

L’effet occlusif du masque sur la peau favorise aussi la transpiration. L’association des frottements et de la macération peut impacter la barrière cutanée et favoriser l’apparition de :
 

  • Boutons
  • Sécheresse ou dermatite de contact
  • Démangeaisons
  • Rougeurs visibles sur les zones de friction (boutons, rosacée)
  • Desquamations sur le nez, les joues et le menton (dermite séborrhéique)2


Une étude chinoise montre que sécheresse/tiraillements (70,3 %) et desquamation (62,2 %) sont les dommages cutanés les plus courants3.

Par ailleurs, une étude polonaise prouve que les démangeaisons sont associées au port du masque dans 19,6 % des cas, particulièrement chez les personnes ayant la peau sensible et une prédisposition à l’atopie4.
 

2S. Giacalone  A. Minuti  C. B. Spigariolo  E. Passoni  G. Nazzaro, Facial dermatoses in the general population due to wearing of personal protective masks during the COVID‐19 pandemic: first observations after lockdown, Clinical and Experimental Dermatology (2020)

3Lan J, Song Z, Miao X, Li H, Li Y, Dong L, Yang J, An X, Zhang Y, Yang L, Zhou N, Yang L, Li J, Cao J, Wang J, Tao J, Skin damage among healthcare workers managing coronavirus disease-2019, Journal of the American Academy of Dermatology (2020)

4Szepietowski JC, Matusiak Ł, Szepietowska M, et al. Face mask-induced itch: a self-questionnaire study of 2.315 responders during the COVID-19 pandemic. Acta Derm Venereol. (2020)

Maskne

Respirer dans un masque génère de la chaleur et de l’humidité, entraînant une augmentation de la production de sébum. Dans cet environnement semi-occlusif chaud et humide, le sébum peut être facilement altéré (on parle d’oxydation du sébum) et une prolifération bactérienne peut se produire.

Conséquence, boutons et imperfections peuvent apparaître, principalement sur le menton et symétriquement sur les mâchoires, parfois sur le nez. Vous avez peut-être déjà entendu parler du « maskné », qui désigne cette acné typique induite par le port du masque et qui concernerait principalement les personnes ayant la peau grasse à tendance acnéique.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le Maskné

Une étude récente menée en Chine montre que cette poussée d’acné a été observée après avoir porté le masque pendant une longue période (>4h par jour pendant plus de 2 mois)5.

5Han C, Shi J, Chen Y, et al. Increased flare of acne caused by long-time mask wearing during COVID-19 pandemic among general population. Dermatol Ther. (2020)

Que faire si le masque déclenche des irritations du visage ? Comment les prévenir ?

femme qui se démaquille

Nettoyage doux quotidien

Plus que jamais, il est essentiel d’utiliser un nettoyant haute efficacité, à la fois doux et protecteur pour votre barrière cutanée.

L’un des meilleurs moyens de prévenir les effets du masque est de veiller à un nettoyage de votre visage minutieux, deux fois par jour matin et soir, avec de l’eau tempérée de préférence, pour ne pas irriter davantage la barrière cutanée.

Le nettoyage va enlever la sueur et l’excès de gras, éliminer le sébum altéré, les impuretés et les cellules mortes, ce qui prévient les poussées de boutons potentielles et l’obstruction des pores.

Nous vous recommandons tout particulièrement de nettoyer votre visage à l’eau micellaire.

Astuce : L’eau micellaire Créaline H2O élimine plus de 98 % du maquillage, des particules de pollution et des pollens, tout en aidant la peau à réguler sa réponse inflammatoire.
 

Une femme s'appliquant de la crème

Routine de soin quotidienne

Il est aussi très important d’adopter une routine de soin quotidienne régulière, adaptée à la sensibilité de chaque peau.

Pour protéger la peau des agressions cutanées causées par le port prolongé du masque, les dermatologues recommandent d’appliquer une crème émolliente ou hydratante adaptée à votre type de peau, matin et soir, de préférence 30 minutes avant de mettre votre masque, afin de laisser le temps à la peau de l’absorber.

Le matin, faites attention de choisir une crème hydratante légère pour protéger votre peau tout en limitant le risque d’occlusion, puisque la peau va être exposée à la chaleur et à l’humidité du masque.

Le soir, appliquez votre crème de soin visage habituelle.

Si vous avez une peau sensible ou réactive, pensez à bien l’hydrater pour la protéger des frottements du masque, restaurer le film hydrolipidique et reconstruire sa barrière cutanée.

En cas d’acné ou de maskné, utilisez plutôt une crème pour peau à tendance acnéique formulée pour les peaux sensibles, afin de réduire la production et l’altération du sébum, d’éliminer les imperfections tout en apaisant et en réhydratant la peau.

Astuce : Si le masque vous donne des rougeurs et des irritations, utilisez Créaline Légère. Si vos rougeurs habituelles sont aggravées par le masque, choisissez plutôt Créaline AR. Si vous avez une peau à tendance acnéique, Sébium Sensitive sera idéal pour vous.
 

Preuve supplémentaire de l’importance d’une bonne hygiène (en particulier des mains et du visage) pour prévenir la transmission du Covid-19

Enfin selon une étude récente, le virus Covid-19 peut survivre 9 h sur la peau, contre environ 2 h pour le virus A de la grippe6

Cela confirme l’importance de se laver les mains fréquemment et de se nettoyer soigneusement le visage (et les zones exposées du corps).


6Ryohei Hirose, Hiroshi Ikegaya, Yuji Naito, Naoto Watanabe, Takuma Yoshida, Risa Bandou, Tomo Daidoji, Yoshito Itoh, Takaaki Nakaya, Survival of SARS-CoV-2 and influenza virus on the human skin: Importance of hand hygiene in COVID-19, Clinical Infectious Diseases, ciaa1517. Voir ici
 

Une femme qui porte un maque

Pour éviter ou limiter les irritations de la peau, commencez par choisir le masque qui vous convient le mieux. Les experts ne sont pas unanimes sur le sujet. Il n’y a pas de règle absolue : le choix dépend de la sensibilité de votre peau. Si vous avez la peau sensible, il est recommandé de tester différents types de masques pour trouver celui qui vous procure le moins de sensations désagréables (démangeaisons, picotements…)

N’oubliez pas de changer votre masque toutes les 4 heures et jetez-le de manière sécurisée dans un sac fermé, pour limiter le risque de contagion. Si vous portez un masque en coton, lavez-le à 60°C pendant 30 minutes au moins.

Que penser du maquillage sous le masque ?

Rappelez-vous qu’avec l’effet occlusif du masque, le maquillage a davantage tendance à obstruer les pores et à créer des imperfections. Voilà pourquoi il vaut mieux privilégier des produits non-occlusifs, formulés pour les peaux sensibles intolérantes ou pour les peaux à tendance acnéique. N’oubliez pas de vous démaquiller soigneusement avec un produit doux chaque soir et de bien nettoyer votre visage en profondeur.

  • Nettoyant quotidien sans rinçage

    Peaux sensibles Peaux normales à mixtes

    Technologie Micellaire

    Créaline H2O

    La peau pure comme à l'origine apaisée et libérée du maquillage et de la pollution.

    Pour qui ?

    Adultes, Adolescents

  • BIODERMA photo produit, Créaline Gel moussant 200ml gel nettoyant peau sensible
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles à intolérantes

    Brevet D.A.F.

    Créaline Gel moussant

    Le gel moussant micellaire qui renforce l'hydratation naturelle de la peau.

    Pour qui ?

    Adultes, Adolescents

  • BIODERMA photo produit, Créaline Legere 40ml crème hydratante peau sensible
  • Soin de jour

    Peaux sensibles à intolérantes Peaux normales à mixtes

    Brevet Toléridine™

    Créaline Légère

    Le soin apaisant et hydratant pour les peaux sensibles.

    Pour qui ?

    Adultes, Adolescents

  • Soin ciblé occasionnel

    Peaux abîmées irritées

    Technologie Antalgicine™

    Cicabio Crème

    La crème réparatrice et apaisante.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)