C’est la mauvaise surprise du début des vacances pour certains… Dès les premiers jours de plage, leur peau se couvre de plaques de petits boutons rouges qui les démangent. Et ça recommence chaque année… Ces personnes sont allergiques au soleil. Eh oui, ça existe ! Et vous en faites peut-être partie.

L’allergie au soleil est une réaction de la peau déclenchée par les rayons UV du soleil. De quoi vous gâcher le plaisir de lézarder au soleil, sans parler de l’agacement engendré par les démangeaisons.

Longtemps mal connues, les causes de l’allergie au soleil sont aujourd’hui mieux comprises. Voyons comment lutter contre cette affection qui concerne plus d’une personne sur 10.

L’allergie au soleil peut toucher le décolleté, les épaules, le cou, les bras, les jambes. Elle atteint beaucoup moins le visage cependant.

La forme la plus fréquente est la lucite estivale bénigne (LEB). Elle touche surtout les jeunes femmes. Dans ce cas, la peau réagit aux rayons UVA du soleil avec l’apparition de petits boutons, de plaques rouges et parfois de vésicules remplies de liquide. Les manifestations commencent 2 ou 3 jours après la première exposition, voire 12 heures après.

Ces éruptions cutanées provoquent d’intenses démangeaisons et des sensations de brûlure. Elles s’accompagnent plus rarement de maux de tête et de fatigue. En général, les boutons et les démangeaisons s’atténuent au bout de 5 à 15 jours. Mais le problème réapparaît chaque année, avec une tendance à s’aggraver avec le temps.

Une lucite estivale bénigne dans le cou

C’est la forme la plus courante d’allergie au soleil. Elle dure plusieurs jours mais diminue avec l’apparition du bronzage. Elle revient chaque année tant que la peau est exposée au soleil.Le principal traitement reste la prévention. L’idéal serait d’éviter toute exposition solaire ou de porter des vêtements de protection.En cas d’exposition solaire,utiliser des crèmes solaires à indice de protection élevé et à large spectre (anti-UVB et anti-UVA) en renouvelant l’application toutes les 2 heures.

La lucite polymorphe se manifeste de la même manière, mais après une courte exposition solaire. Elle s’atténue à l’ombre mais devient chronique.

Assez rare, l’urticaire solaire se manifeste par un gonflement local sur les zones exposées au soleil. Elle entraîne démangeaisons, maux de tête, sensations de brûlures et accélère le rythme cardiaque. Les plaques disparaissent en quelques heures à l’ombre.

La photosensibilisation est une réaction liée à la prise de médicaments, de plantes ou à l’utilisation de certains cosmétiques. Ces substances entraînent une intolérance solaire transitoire.

Qui est concerné par les allergies au soleil ?

Les allergies solaires apparaissent le plus souvent dès les premières expositions aux UV.  En Europe, on observe que les personnes aux phototypes clairs présentent plus de risque, surtout lorsqu’elles s’exposent au soleil (personnes vivant dans les régions méditerranéennes notamment).

Ces allergies concernent majoritairement les femmes à peau claire âgées de 15 à 40 ans. On estime que 10 à 20 % des individus seraient concernés. Mais ces chiffres sont à prendre avec des pincettes puisque peu de personnes consultent un médecin.

L’allergie au soleil de type lucite est plus fréquente dans les pays tempérés. Il s’agit d’une forme d’allergie aux UV, et en particulier aux UVA. Une réaction immunitaire se déclenche en cas d’exposition prolongée.

Mais l’origine de la lucite serait génétique. Certains individus sont plus sensibles aux rayons ultraviolets. On retrouve souvent cette photosensibilité chez plusieurs membres d’une même famille.

Les allergies peuvent même se déclencher en restant à l’intérieur des bâtiments. Elles surviennent parfois suite à une exposition à des lampes UV ou lorsque l’individu est derrière une fenêtre.

L’implication des UVA ne fait plus aucun doute aujourd’hui. Mais cette allergie au soleil reste mystérieuse sur bien des aspects. Certaines personnes n’en souffrent qu’au bord de la mer, par exemple.

La lucite peut disparaître subitement ou progressivement. Dans le second cas, elle s’estompe au fur et à mesure que la peau s’habitue au soleil, grâce à la protection naturelle du bronzage.

Une femme au soleil avec un chapeau

Il existe plusieurs moyens de prévenir l’allergie au soleil. Notez cependant qu’on ne peut jamais être certain à 100 % de la réussite puisque chacun réagit différemment.

Mais ces conseils ont fait leurs preuves chez plusieurs personnes qui étaient régulièrement touchées par la lucite estivale bénigne.

 

L’ombre est votre meilleure alliée. Restez à l’ombre aux heures où le rayonnement UV est le plus intense et portez des vêtements clairs et légers pour faire écran.

Appliquez une crème solaire à large spectre avec une protection élevée contre les UVA. Renouvelez l’application toutes les deux heures pour protéger votre peau du soleil tout au long de la journée.

Il existe des soins solaires pour les peaux intolérantes ou allergiques au soleil. Choisissez bien votre crème solaire car certaines personnes sont allergiques aux filtres solaires organiques. Si c’est votre cas, préférez des filtres minéraux.

Faites une cure de compléments alimentaires antioxydants spécial soleil. Ces apports permettent de renforcer votre peau et de la préparer aux UV. La vitamine D est parfois utile si vous avez une allergie solaire. Consultez votre médecin pour en savoir plus.

Habituez progressivement votre peau au soleil. Commencez par des expositions de courte durée puis de plus en plus longues à partir du printemps. Pensez bien à appliquer une crème solaire anti-UVA et anti-UVB SPF 30 ou 50.

Consultez votre médecin ou un dermatologue si les manifestations sont très marquées. Votre médecin peut vous prescrire un traitement sur ordonnance ou même une cure de photothérapie sous contrôle médical.

3 solutions pour soulager l’allergie au soleil

Vous vous êtes exposé(e) au soleil et comme à chaque fois, les mêmes plaques rouges sont apparues sur votre peau. Ça vous démange et vous luttez contre cette furieuse envie de vous gratter. Vous êtes à deux doigts de craquer… Soufflez, voici quelques idées pour vous soulager.

Solution n°1 : appliquez un soin anti-démangeaisons

Appliquez un soin anti-démangeaisons plusieurs fois par jour. Vous pouvez l’acheter sans ordonnance en pharmacie ou en parapharmacie.

Solution n°2 : appliquez des compresses d’eau froide

Appliquez des compresses d’eau froide sur les zones touchées. Ça marche aussi avec un sac de petits pois surgelés enveloppé dans un linge propre. C’est bien connu, le froid diminue la douleur et l’inflammation.

Solution n°3 : prenez des antihistaminiques

Prenez rendez-vous chez votre médecin pour discuter avec lui d’une éventuelle prescription d’antihistaminiques ou des anti-inflammatoires afin d’atténuer la douleur et les rougeurs. Les antihistaminiques annulent les effets de l’histamine, une molécule sécrétée par l'organisme en cas de réaction allergique.

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Gel douche 1L, gel douche peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles normales à sèches

    Complexe Skin Protect™

    Atoderm Gel douche

    Le gel nettoyant douceur sans savon qui respecte la peau.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Creme de douche 1L, gel douche peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles normales à sèches

    Complexe Skin Protect™

    Atoderm Crème de douche

    L’hygiène quotidienne nutri-protectrice qui prévient le dessèchement cutané.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Atoderm Huile de douche F1L peau sèche
  • Nettoyant quotidien à rincer

    Peaux sensibles très sèches, irritées à atopiques

    Brevet Skin Barrier Therapy™

    Atoderm Huile de douche

    24h d'hydratation et confort immédiat dès la douche.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Cicabio Arnica plus T40ml crème arnica peau irritée
  • Soin ciblé occasionnel

    Peaux fragilisées

    Technologie Antalgicine™

    Cicabio Arnica+

    Le soin SOS pour résorber et décongestionner.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Créaline Tolerance+ F40ml crème peau hypersensible
  • Soin de jour

    Peaux sensibles à intolérantes

    Technologie Neurocontrol™

    Créaline Tolerance+

    La peau hypersensible sous total contrôle.

    Pour qui ?

    Adultes

  • BIODERMA photo produit, Photoderm Apres soleil Lait 500ml  lait fraicheur
  • Autour du soleil

    Peaux sensibles Après l’exposition

    Photoderm Après-soleil

    Le soin apaisant rafraîchissant qui hydrate intensément.

    Pour qui ?

    Adultes, Adolescents

  • BIODERMA photo produit, Photoderm Apres soleil SOS 125ml brume apaisante
  • Autour du soleil

    Après l’exposition

    Photoderm Après-Soleil SOS

    Le soin apaisant rafraîchissant qui hydrate intensément.

    Pour qui ?

    Adultes, Adolescents, Enfants

  • BIODERMA photo produit, Photoderm MINERAL SPF 50+ 100g crème solaire minérale
  • Photoprotection spécifique

    Peaux sensibles à intolérantes Allergies aux filtres chimiques

    Photoderm MINERAL

    La très haute protection solaire sensorielle avec 100 % de filtres minéraux.

    Pour qui ?

    Adultes, Enfants, Bébés