La mélanine est un pigment brun foncé responsable de la couleur de peau. Plus un individu possède un taux de mélanine élevé, plus sa peau est foncée. On parle d’hyperpigmentation lorsqu’il y a production excessive de mélanine.

Résultat : la pigmentation de la peau est inégale d’une zone à l’autre. Si vous constatez l’apparition de taches brunes sur votre peau, vous êtes sur la bonne page.

Pour les dermatologues, ces taches brunes qui se multiplient sur votre peau ont une cause : l’hyperpigmentation localisée.

Les causes de l’hyperpigmentation

De multiples facteurs internes et externes peuvent expliquer le déclenchement de cette hyperpigmentation. L’environnement peut agresser votre peau. C’est le cas de la pollution et des rayons UV en cas d’excès d’exposition au soleil.

Il y a aussi les facteurs internes qu’il est plus difficile de contrôler : vieillissement, grossesse, mais aussi cicatrices d’acné, déséquilibres hormonaux ou prédisposition génétique.

Quelle que soit la cause de votre hyperpigmentation, il s’agit toujours à l’origine d’un trouble de la pigmentation. Comme expliqué plus haut, la mélanine est en effet responsable de la coloration plus foncée de certaines zones de la peau. Nous vous expliquons dans cet article à quel point la mélanine joue un rôle décisif dans les pigmentations de votre peau.
 

Le taux de mélanine influence directement la couleur de la peau, qui peut varier du mat clair presque blanc jusqu’au brun foncé en passant par les teints olive et rosés. Jusqu’ici tout est normal.

Mais c’est là que les rayons ultraviolets (UV) entrent en scène ! Ce sont les plus puissants déclencheurs de la production de mélanine. De fait, plus vous exposez votre peau au soleil, plus celle-ci produit de mélanine.

Le risque ? Une surproduction de mélanine. Et c’est cette dernière qui est à l’origine de l’hyperpigmentation. C’est pour ça que vous voyez apparaître des taches brunes sur votre peau.

Pendant que vous êtes tranquillement allongé(e) au soleil, les rayons UV agissent sur votre peau en profondeur. Ils font monter la mélanine à la surface de l’épiderme à travers un processus qu’on appelle la mélanogenèse.

Le bronzage est donc un mécanisme de protection naturelle contre les radiations des UV. Car ces radiations sont susceptibles de causer des cancers de la peau.

Vous l’avez compris, la meilleure manière de vous en prémunir est de vous protéger du soleil au maximum.

Nous aimons profiter de l’éclat du bronzage pendant plusieurs semaines. Le problème, c’est que quelques mélanocytes — cellules qui pigmentent la peau — continuent de sécréter de la mélanine bien après l’exposition au soleil.

Ces quantités anormales de mélanine sont réparties irrégulièrement à la surface de la peau et s’accumulent pour former des zones plus sombres. Ce sont en réalité des taches d’hyperpigmentation éparses.

Si vous avez des cicatrices dues au soleil, vous pouvez utiliser un soin réparateur solaire qui restaure l’épiderme et limite le risque d’hyperpigmentation post-cicatricielle.

Les trois types d’hyperpigmentation les plus courants


L’hyperpigmentation se manifeste par des taches de forme et de taille différentes. Elle touche davantage les peaux foncées mais n’épargne personne. 

Elle affecte autant les hommes que les femmes de tous âges, et dans tous les milieux.
 

Le mélasma ou masque de grossesse

Le mélasma ou chloasma est plus connu sous le nom de « masque de grossesse ». On l’appelle ainsi car il touche fréquemment les femmes en âge d’être enceintes, souvent après la grossesse.

Les taches sont symétriques avec un contour irrégulier mais des limites bien définies, à la manière d’un masque placé sur les zones du visage et du décolleté exposés au soleil. 

L’hyperpigmentation est toujours plus visible pendant et juste après l’exposition au soleil. Mais le problème, c’est qu’elle perdure souvent pendant des années.

Plusieurs facteurs augmentent la probabilité de développer un mélasma : le profil génétique, l’exposition aux UV et à la lumière visible, les hormones sexuelles féminines durant la grossesse ou un traitement, certains médicaments (antiépileptiques par exemple), certaines maladies endocriniennes (troubles ovariens ou de la thyroïde), etc.

Pour y remédier, vous pouvez utiliser une protection solaire qui minimise les risques de pigmentation de type masque de grossesse.

L’hyperpigmentation post-inflammatoire

L’hyperpigmentation post-inflammatoire (HPI)

Elle est souvent désignée sous le terme HPI. Dans ce cas, l’hyperpigmentation se présente comme une tache aux contours flous et irréguliers qui apparaît après une lésion ou une irritation de la peau.

Différentes causes peuvent provoquer une hyperpigmentation post-inflammatoire :  brûlures, piqûres d’insectes, petites blessures, mais aussi les traitements dermatologiques comme le laser ou la dermabrasion.

L’HPI peut aussi apparaître après une infection de la peau ou une irritation inflammatoire de la peau comme l’acné, l’eczéma de contact ou la dermatite atopique. Des soins cosmétiques agressifs ou un peeling chimique sont également susceptibles de déclencher une réaction d’intolérance cutanée, qui se manifeste par une HPI.

Encore une fois, ce type d’hyperpigmentation concerne aussi bien les femmes que les hommes, à tous les âges et quel que soit le type de peau. Mais les peaux foncées sont plus touchées et elles le sont souvent plus sévèrement.

Voici quelques chiffres qui illustrent la présence de l’HPI chez les populations à peaux foncées :

  • Les hyperpigmentations post-inflammatoires représentent le second motif de consultation chez le dermatologue parmi la population afro-américaine.
  • 65 % des Afro-Américains, 53 % des Hispaniques et 47 % des Asiatiques consultent un dermatologue pour une hyperpigmentation post-inflammatoire due à l’acné.

Les lentigines

Un « lentigo » au singulier, mais le plus souvent appelé taches de soleil ou taches de vieillesse, terme que tout le monde adore…

90 % de la population caucasienne et asiatique est sujette aux lentigines. D’origine environnementale, elles sont souvent associées  à des coups de soleil et  à une exposition régulière aux UV dans la jeunesse.

Ces taches d’hyperpigmentation apparaissent en général sur les parties du corps exposées au soleil (mains, épaules, visage, bras). Elles augmentent en taille et en nombre avec l’âge et deviennent communes après 50 ans.
 

  • BIODERMA photo produit, Cicabio SPF 50+ T30ml crème solaire peau irritée
  • Soin ciblé occasionnel

    Peaux sensibles fragilisées exposées au soleil

    Technologie Antalgicine™

    Cicabio SPF 50+

    Réparateur très haute protection pour toute la famille, qui prévient les marques cicatricielles.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • Soin ciblé occasionnel

    Peaux sensibles fragilisées exposées au soleil

    Brevet D.A.F.

    Cicabio SPF 50+ Stick

    Le stick réparateur très haute protection solaire facile à appliquer et réappliquer.

    Pour qui ?

    Pour toute la famille (saufs nourrissons prématurés)

  • BIODERMA photo produit, Pigmentbio Daily care SPF 50+ 40ml soin taches brunes
  • Soin de jour

    Peaux hyperpigmentées

    Technologie LumiReveal™

    Pigmentbio Daily care SPF 50+

    PROTEGE ET CORRIGE LES TACHES
    PREVIENT LEUR APPARITION

    Pour qui ?

    Adultes

  • BIODERMA photo produit, Photoderm M SPF 50+ 40ml crème solaire taches
  • Photoprotection spécifique

    Taches de soleil, taches brunes, photovieillissement Peaux hyperpigmentées

    Brevet Bioprotection™ Cellulaire

    Photoderm M SPF50+ teinte dorée

    La très haute protection solaire qui minimise les risques de pigmentation et atténue les taches.

    Pour qui ?

    Adultes

  • BIODERMA photo produit, Photoderm LASER SPF 50+ 30ml crème solaire cicatrices
  • Photoprotection spécifique

    Après un traitement dermatologique Taches de soleil, taches brunes, photovieillissement

    Photoderm LASER

    La très haute protection solaire qui limite l'apparition des taches brunes.

    Pour qui ?

    Adultes